Wiki Calhounsquare
Advertisement

Le Controversy Tour est une tournée qui s'est déroulée du 20 novembre 1981 au 14 mars 1982. Elle comprend 61 concerts donnés aux États-Unis.

1981 controversytour1

Contexte[]

Avec une notoriété croissante, qui lui a permis notamment de donner ses trois premiers concerts en Europe en juin 1981, Prince se sent pousser des ailes. Il ne rêve que d'effectuer ce fameux cross-over qui lui permettrait d'atteindre une audience plus pop. L'album Controversy, qui paraît le 14 octobre, vient appuyer cette stratégie en proposant un discours plus sérieux, et une nouvelle maturité musicale et stylistique.

1981 ControTour RS1

Un autre évènement doit permettre d'assoir ce virage vers la musique pop : à la demande de Mick Jagger en personne, Prince va se produire en première partie des Rolling Stones, dans le gigantesque stade Memorial Coliseum de Los Angeles qui peut accueillir près de 100 000 personnes ! Cette prestation peut lui permettre d'élargir son audience, et si le show est réussi, de pouvoir assurer d'autres dates en première partie.

Quelques jours auparavant, Prince joue sous le nom d'emprunt Controversy, le 5 octobre 1981 au club Sam's de Minneapolis. Ce sera la première apparition publique de Brown Mark dans le groupe, en remplacement de André Cymone à la basse. Ce concert impromptu est sold-out rapidement par le bouche à oreille. Il sert de tour de chauffe avant les deux concerts prévus pour les Rolling Stones, qui ont lieu les 9 et 11 octobre.

La scène

L'histoire est ensuite connue. Le concert des Rolling Stones est organisé comme un festival, avec au moins trois "premières parties". Prince joue le premier, vers six heures du soir. Le set est prévu pour durer 20 minutes, soit 4 ou 5 chansons. La journée fut anormalement chaude pour un mois d'octobre, avec plus de 30°C. Les premiers rangs massés contre la scène sont constitués de rockers et de bikers abreuvés d'alcool tout au long de la journée. Lors du premier show d'après le guitariste Dez Dickerson, au départ la foule était partagée entre ceux qui appréciaient le concert et ceux qui proféraient des insultes et des doigts d'honneurs. Plus le set avançait et plus les insultes prenaient le dessus. Prince ouvrait sa prestation avec Bambi, un titre qui évoque l'homosexualité féminine. Or le public des Rolling Stones, très conservateur, n'a pas du tout apprécié. Le second titre, When You Were Mine, ne permit pas de faire mieux. D'après Brown Mark (dans son livre My Life In The Purple Kingdom) Prince décide à ce moment là de jouer le titre Jack U Off, ce qui sera une énorme erreur. Le public des Stones a cru alors que Prince s'adressait à eux par cette chanson en les traitant de branleurs. La foule est de plus en plus hostile. Prince décida, au début du morceau Uptown, de quitter la scène puis le groupe l'a suivi. Il venait alors juste d'esquiver une mignonnette de Jack Daniels lancée dans sa direction. Bill Graham, le producteur du show, monte sur scène pour dénoncer l'attitude des spectateurs, et c'est en fait lui qui se fait copieusement huer. Le concert des Rolling Stones étant commenté à la radio comme pour un match de foot, la rumeur s'est alors répandue pendant deux jours que Prince s'était fait huer et sortir de scène. Prince a lui-même été vexé par cette réponse négative de la part du public. Il était en route pour retourner à Minneapolis et il fallu plusieurs échanges au téléphone avec Mick Jagger, le manager Steve Fargnoli, et Dez Dickerson pour le convaincre de venir faire le deuxième soir. Mick Jagger lui aurait notamment fait comprendre que si Prince voulait un jour être en haut de l'affiche, il devait se montrer plus fort et tenir bon.

Le deuxième show a lieu deux jours plus tard. Dès le départ cette fois-ci, les spectateurs galvanisés par les informations entendues à la radio décident de faire sortir Prince encore plus rapidement que le premier soir. De très nombreux détritus de toute sorte sont jetés sur scène : des cannettes de Coca-Cola, des restes de poulet fris, des chaussures, et des fruits. Le set se déroule de façon identique au premier, Prince s'absente toutefois lors du titre Uptown (qui est joué en instrumental avec les solos menés par Dez Dickerson) puis il revient pour Why You Wanna Treat Me So bad ? avant de quitter définitivement la scène.

Itinéraire[]

Le Controversy Tour se déroule uniquement aux États-Unis, en deux parties. Une première série de concerts a lieu du 20 novembre 1981 au 3 janvier 1982 dans la moitié Est des Etats-Unis. Puis après trois semaines et demi de pause, la tournée reprend le 28 janvier 1982 pour se terminer le 14 mars. Lors de cette deuxième partie, Prince joue dans des salles plus importantes (jusqu'à 8 000 personnes) et son itinéraire, bien que majoritairement encore sur la moitié Est, s'étend jusqu'à l'Ouest en passant par Santa Monica, San Francisco, et Denver.

Le groupe The Time assurait les premières parties sur certaines dates, avec un set d'une vingtaine de minutes qui comprenait habituellement : The Stick ; After Hi-School ; Oh, Baby ; Get It Up ; Cool. On trouvait aussi parfois le groupe Zapp ou Sue Ann Carwell en premières parties.

Analyse[]

La tournée Controversy propose un spectacle beaucoup plus avancé que la tournée précédente. Alors que la tournée Dirty Mind se contentait encore de dérouler les chansons les unes après les autres, le set de la tournée Controversy est plus abouti, proposant des chansons en medley avec une entrée en scène remarquable, et une succession de titres menant jusqu'à un final survolté. Le décor est aussi beaucoup plus ambitieux, avec une scène à deux niveaux, une passerelle étant disposée derrière Bobby Z, des stores vénitiens, et un lit à montants de cuivre.

Le premier show donné à Pittsburgh (Pennsylvanie) proposait le set list suivant :

  • The Second Coming (texte pré-enregistré)
  • Sexuality
  • Why You Wanna Treat Me So Bad?
  • Jack U Off
  • When You Were Mine
  • I Wanna Be Your Lover
  • Head
  • Annie Christian
  • Dirty Mind
  • Do Me, Baby
  • Let’s Work  
  • Controversy
  • Uptown
  • Partyup

Plus on progresse dans la tournée, et plus le titre Uptown remplace Sexuality en ouverture. Certains soirs, Private Joy, Still Waiting ou Sexy Dancer furent ajoutés ou joués en remplacement d'autres titres. Uptown fut parfois intégré en milieu de set.

Au cours de la tournée, les soundchecks prennent aussi de plus en plus d'importance et deviennent des séances de répétitions à part entière permettant de tester de nouvelles chansons et de jammer indéfiniment dans les conditions réelles. Le titre I Would Die 4 U par exemple, qui se retrouvera sur l'album Purple Rain, a été construit durant les soundcheks de cette tournée.

Le concert du 7 mars 1982 donné à Bloomington (banlieue de Minneapolis) a été enregistré pour un possible album live intitulé The Second Coming. Ce projet n'a finalement pas abouti.

La tournée se termine à Cincinnati (Ohio) le 14 mars 1982. Depuis plusieurs semaines, des tensions sont apparues entre le groupe de Prince et les membres de The Time, qui assuraient la première partie en recueillant souvent des retours très positifs. Le dernier show de la tournée est l'occasion d'une bataille de nourriture entre les deux groupes, qui a débuté pendant le soundcheck, s'est poursuivie en partie pendant le show, et ensuite jusque dans l'hôtel qui accueillait les deux groupes.

Héritage[]

Malgré la débâcle lors des concerts des Rolling Stones, le Controversy Tour assoit la réputation de Prince comme un performer de premier ordre. La tournée est un succès à la fois critique et commercial, dont bénéficie aussi le groupe The Time. L'album Controversy est certifié disque d'or en trois mois à peine après sa sortie, alors que Dirty Mind n'atteindra ce statut qu'après le succès de Purple Rain. Musicalement, Prince propose un show énergique et sans faute, dans un esprit funk-rock détonant et sauvage, qui ne connait pas encore les artifices des futurs shows plus élaborés.

Advertisement