Wiki Calhounsquare
Advertisement
1988 Dale promopic

Dale Frances Consalvi Bozzio est une artiste américaine née le 2 mars 1955. Après son travail avec Frank Zappa et sa participation au sein du groupe Missing Persons, elle poursuit une carrière solo à partir de 1988. Son premier album, Riot In English, paraît sur Paisley Park Records / Warner Bros.

Biographie[]

Dale Bozzio est née à Medford dans le Massachussets. A l'âge de 16 ans elle étudie le théâtre mais surtout est employée comme hôtesse au Playboy Club local. En 1976, elle déménage pour Los Angeles afin de travailler pour le patron de Playboy, Hugh Hefner. Son ambition restait de percer comme comédienne. Elle finit donc par quitter l'entreprise Playboy et rencontre alors le musicien Frank Zappa, qui l'engage en 1979 comme vocaliste pour son rock-opéra, Joe's Garage, qui est alors en cours de développement. La même année, elle se marie avec Terry Bozzio, l'un des batteurs de Frank Zappa. Bien qu'ils divorceront en 1986, Dale conservera son nom marital pour le reste de sa carrière.

Avec son mari, et sous supervision de Zappa, elle forme le groupe Missing Persons en 1980. Le groupe obtient un succès commercial avec quelques hits au début des années 1980, et fait paraître trois albums entre 1982 et 1986. Le groupe se sépare peu après. Dale est alors signée sur le label Paisley Park Records.

Travail avec Paisley Park Records[]

Dale, dans le clip de Simon Simon

La signature de Dale sur Paisley Park Records s'inscrit dans la volonté d'élargir le champ musical de ce label et de ne pas uniquement le destiner aux fiancées de Prince ou à des artistes issus de Minneapolis. Elle fait ainsi partie, comme Taja Sevelle ou Good Question, des artistes qui seront produits par d'autres producteurs que Prince. Il est possible que cette signature ait été obtenue avec le concours de Jamie Shoop, qui est une collaboratrice de Prince de longue date. Jamie Shoop est remerciée par Dale dans les crédits de l'album, avec la mention "je n'aurais jamais pu faire tout cela sans toi".

Le premier album solo de Dale est mis en chantier dès l'année 1986 en partenariat avec le producteur, auteur, et instrumentiste Robert Brookins, qui fut membre du groupe de funk Earth, Wind & Fire, et travailla notamment pour George Duke, Bobby Brown, ou le groupe The Whispers. Dale écrit ou coécrit la majorité des chansons de l'album, qui prend un tournant plus dance/pop que l'ambiance new wave des disques de Missing Persons.

Un titre, So Strong, est produit et proposé par Prince pour intégrer l'album. Ce morceau a été enregistré par Prince en avril 1987 à Paisley Park, puis Dale y ajouta sa partie vocale un peu plus tard dans l'année, possiblement aux Conway Recording Studios, à Hollywood. Prince avait proposé aussi deux autres morceaux : The Latest Fashion (paru ultérieurement dans une forme remaniée sur Graffiti Bridge) et 2nd Thoughts, qui est resté inédit.

Riot In English (1988)[]

Dale, Riot In English - LP, USA (1988)

L'album Riot In English paraît le 4 mars 1988 sur Paisley Park Records, soit tout juste deux mois avant l'album Lovesexy de Prince. Il est précédé du single Simon Simon, qui n'obtint aucun succès dans les charts. Le second single fut le morceau titre de l'album et n'obtint pas non plus le moindre succès.

L'album contient 9 titres pour une durée totale d'un peu plus de 40 minutes, et contient un seul titre de Prince : So Strong. Son style musical propose des éléments caractéristiques des années 1980 (synthétiseurs, boîtes à rythmes et batterie digitalisée, basse synthé...) dans une ambiance typique de la new wave, mais dans un registre plus commercial. L'esthétisme global de l'album emprunte au sado masochisme, avec cuirs et clous, en noir et blanc.

1988 RiotInEnglish 45

L'album est moyennement bien reçu par la critique, et le site agrégateur All Music lui octroie 3 étoiles et demi sur 5. Beaucoup de critiques et de musiciens ont un réel respect pour Dale Bozzio aux vues de son travail avec Frank Zappa, et la demoiselle a son propre public de fidèles, mais il eut bien du mal à s'inscrire dans la continuité des productions de Prince et de Paisley Park. La proximité avec des artistes comme Sheila E ou Jill Jones ne fut pas un atout pour Dale, dont le style un peu trash et les compositions moyennes ne sont pas bien passés auprès du public de Prince. Pour certains fans, ce disque est une nouvelle déception dans l'évolution du label Paisley Park Records qui voit s'amoindrir la participation de Prince.

Commercialement, cet album n'a obtenu aucun succès.

Advertisement