Wiki Calhounsquare
Advertisement

Cet article fait une description des disques produits et diffusés "hors commerce", comme les matrices, les test-pressings, et les disques de promotion.

Définition[]

Par disque "hors commerce" on entend les disques qui sont fabriqués de façon officielle mais ne sont pas destinés à être vendus dans les magasins grand public.

Il existe en effet des disques produits en petite série et qui ne sont pas destinés à être mis en vente en magasins. Ces disques non accessibles au "grand public" se retrouvent néanmoins dans les mains de collectionneurs, et constituent un marché spécifique très nourri.

Le caractère officiel du disque est un élément essentiel. Il n'est pas question ici de disque pirate édité sur des labels indépendants, mais bien de production voulue par l'artiste et/ou sa maison de disques pour des besoins professionnels (promotion) ou industriels (test-pressings).

Un disque hors commerce est généralement destiné à être diffusé dans un cercle restreint : personnel de la maison de disques, entourage de l'artiste, DJ sélectionné, journaliste, revendeur...

Il en existe différentes catégories décrites ci-dessous.

Les matrices ou "acetate"[]

Collector madhouse acetate disc

Un disque acetate du groupe Madhouse. L'exemplaire a été fabriqué chez Bernie Grundman Mastering, entreprise spécialisée dans le mastering et la production de disques.

Les matrices constituent un stade primitif de la production discographique. Le nombre d'exemplaires de disques matrice est très faible, il peut même être unique. Ils sont issus de la première étape de production d’un pressage vinyle, le "cutting". La matrice est soit en résine (= acétate = laques) soit en cuivre.

Le cutting sur matrice en résine est la méthode traditionnelle, mais c'est aussi la plus longue et la plus coûteuse pour la fabrication d'un disque. Il est possible d'écouter le disque une fois gravé mais la matière est tendre et très fragile. En raison de l'attaque directe du stylet chauffant sur la laque, il est nécessaire de produire ensuite des test-pressings pour s'assurer que le disque ne comporte pas de défaut.

Dans le cas de la matrice en cuivre, le disque est créé à partir d'un burin en diamant monté sur un stylet chauffant et qui grave un sillon hélicoïdal. Cette méthode est moins coûteuse car elle ne nécessite pas de manipulation de matière fragile, cependant elle est jugée par les puristes comme étant de moins bonne qualité.

Par la suite, on passe à l'étape de galvanisation. On produit alors encore des matrices appelées "stamper" et qui serviront de base aux pressages finaux. Cette étape de galvanisation est plus complexe dans le cas d'une matrice en résine.

Les test-pressings[]

Collector testpressing sheilae

Test-pressing d'un maxi-single de Sheila E fabriqué chez Specialty Record Corporation.

Les test-pressing sont réalisés dans le cas d'un cutting sur résine. La matière sur laquelle est gravée le signal musical étant très fragile, il est nécessaire de faire des essais de pressage afin de vérifier que les disques ne comportent pas de défaut. D'autre part, une correction du son créé en studio a du être faite lors du mastering pour permettre le pressage en vinyle. En effet la nature même du support déforme les courbes sonores. Les test-pressings sont parfois envoyés à l'artiste pour qu'il juge du résultat final.

La quantité de test-pressings réalisés pour une édition est très variable. Il est généralement admis que le nombre d'exemplaires se comptent sur les doigts des deux mains.

Collector testpressing mavis

Photo du label du maxi de The Voice fabriqué par la firme française MPO. Ce disque contient le "Prince remix" de la chanson, finalement jamais paru.

Certains collectionneurs se détournent des test-pressings car ils considèrent qu'il ne s'agit pas d'un produit fini. Par définition, ils peuvent aussi contenir des erreurs de pressage ou des déformations du son, et destinés à être jetés à la benne. Ce qui est intéressant, c'est que certains projets de Prince sont allés jusqu'au stade du test-pressing mais pas plus loin. Par exemple, on sait qu'il existe des test-pressing de singles pour le titre The Continental (extrait de l'album Love Symbol) alors que finalement ce morceau n'est jamais sorti en single. Autre exemple connu, l'album de Camille est allé jusqu'au test-pressing mais n'a finalement pas donné lieu à une sortie en tant que telle.

Il est également possible de trouver sur certains disques des versions de morceaux qui n'ont pas donné lieu à une sortie dans le commerce. C'est le cas du test-pressing du maxi de The Voice de Mavis Staples, fabriqué en France par MPO.

Les disques de promotion[]

Collector promo pro

Label d'une édition promo du titre Uptown. On y remarque le numéro de catalogue spécifique (PRO-A-904) et la mention "Promotional Copy Not For Sale".

Les disques "promo" sont des éditions fabriquées spécifiquement pour assurer la promotion d'un album ou d'un single. Ils sont généralement destinés à être distribués gratuitement auprès de DJ, journalistes, ou revendeurs. Dans le cas des DJ, le disque promo a vocation à être joué en club ou passé en radio. Pour les journalistes, il sert à ce qu'ils puissent établir une critique à paraître dans leur journal ou magazine. Dans le cas des revendeurs, il peut servir à attirer l'attention sur une sortie en particulier, où à être utilisé en fond sonore dans le magasin.

Les disques de promotion comportent un numéro de catalogue spécifique, qui commence par PRO pour les pressages américains, ou SAM pour les pressages anglais (pour sampler). Rien que cette particularité les rend attirants pour les collectionneurs. Ils comportent aussi une mention comme "promotion only not for sale", qui précise que ce type de disque n'est pas à vendre. A une certaine époque, les disques promo devaient même être retournés à la maison de disques après l'exploitation du disque. Certaines maisons de disques étaient très exigeantes sur ce point, mais cela ne semblait pas être le cas de Warner.

Collector promo 1999

Cette promo US du titre 1999 est dotée d'une "title-sleeve" pour être facilement identifiable par un DJ.

L'une des autres caractéristiques essentielles des disque promo est la pochette, souvent spécifique à cette édition. Il peut s'agir d'une pochette simplifiée au maximum, comportant juste le nom de l'artiste et les titres en gros caractères. Cela est notamment le cas des promos pour DJ, lesquels doivent en quelques secondes retrouver le disque dans une importante bibliothèque. Il était donc essentiel que le disque soit facilement repérable.

On trouve parfois sur ces pochettes des détails techniques telles que la vitesse du disque (45 ou 33 tours/minute) ou le nombre de BPM (beats par minute) pour faciliter les enchainements. En général les promos DJ ne comportent qu'un seul titre sur chacune des faces. Il peut s'agir de la même version sur les deux faces ou de deux versions différentes (edit/extended).

Collector promo damnu

Le single Damn U n'existe en maxi vinyle que sous la forme d'une édition promotionnelle (PRO-A-5890)

A partir des années 1990, le volume des ventes de disques vinyles chute sensiblement. Il ne devenait plus réellement rentable de sortir certains singles ou certains types de pressage, et de les distribuer dans le commerce traditionnel. Les maisons de disques eurent alors recours au disque de promotion pour satisfaire le marché des collectionneurs. Par exemple, le single de Damn U, extrait de l'album Love Symbol, est paru dans le commerce en format CD mais pas en maxi vinyle. Warner a cependant édité un maxi promotionnel doté de la magnifique pochette du CD single.

Le contenu des disques de promotion peut également être différent de l'édition similaire parue dans le commerce. Le CD promotionnel de 7 paru en 1993 contient deux mixes supplémentaires par rapport à la version commerce : "Mix 5 Long Version" et "Mix 5 Edit". Autre exemple, le maxi promo de The Most Beautiful Girl In The World comporte 5 versions différentes de la chanson dont le "Brians' Mix" qui ne figure pas sur l'édition commerciale équivalente.

D'autres disques de promotion sont des "promo stamped" : ces disques sont identiques aux éditions du commerce, ils comportent juste un tampon appliqué sur la pochette pour caractériser leur gratuité. Ce type de disque est généralement distribué auprès des revendeurs pour servir d'échantillon.

Advertisement