FANDOM


Les Glam Slam étaient des boîtes de nuit / salles de concerts créés par Prince à partir de 1989. L'ouverture de ces clubs est lié en partie au film Graffiti Bridge dans lequel Prince est propriétaire d'un club du même nom, dans un quartier fictif de Minneapolis appelé Seven Corners. L'idée d'une franchise est rapidement mise en pratique dans de grandes villes pour permettre à Prince de venir donner des concerts et disposer de lieux où rassembler les célébrités locales. Dans le cadre de son conflit avec Warner, Prince devait en effet faire vivre son réseau d'amis pour éviter de se retrouver isolé.

Prince n'est pas directement propriétaire des Glam Slam. Il y apporte le concept d'ensemble ainsi que les éléments de décor et de mémorabilia comme des costumes de scène ou des guitares, qui sont exposés en divers endroits du club. Son nom permet aussi de faire venir d'autres artistes pour se produire sur place. La gestion est généralement confiée à des exploitants locaux.

Les clubs Glam Slam proposaient des soirées dansantes animées par des DJ, ou des concerts. Prince s'est produit à plusieurs reprises dans le cadre d'une série de concerts appelés "Interactive" : un show ayant lieu dans l'un des Glam Slam pouvait être transmis par satellite vers les autres Glam Slam qui le visualisaient en taille réelle sur écran géant. Néanmoins, le coût de fonctionnement de ces infrastructures était très élevé, et en quelques années à peine tous ces clubs ont fermé complètement ou ont été rouverts sous d'autres noms sans aucun lien avec Prince.

Glam Slam North : Minneapolis

Le premier Glam Slam a été ouvert en mai 1990 à Minneapolis. Le principal associé de ce club est l'ancien garde du corps et désormais président de Paisley Park Studios, Gilbert Davison. Il est lui-même associé à Ruth Withney qui possédait le Fine Line Café à Minneapolis. Le management général au quotidien et les prestations d'artistes étaient organisées par Paul Pudlitzke dont le salaire annuel était de $90,000.

Le club de 1850 m² environ a été décoré de peintures de Brian Canfield Mitchell, et il est aménagé par Bossardt Construction, la compagnie qui avait oeuvré à la construction des studios Paisley Park. La piste de danse en elle même faisait environ 120 m². Presque entièrement financé par Prince, la construction du club a coûté pratiquement 2 millions de dollars, bien plus que les 500 000 dollars prévus dans le projet initial. C'est Rosie Gaines qui eut le privilège de donner un concert lors de la soirée d'ouverture.

1989 glamslam mpls day

Glam Slam Minneapolis (jour) - photo Rick Vink 1991

1989 glamslam

Glam Slam Minneapolis (nuit)

Localisé au 110 de la 5ème avenue Nord, le club a été un succès local, et il est entré en compétition active avec le First Avenue situé à seulement quelques rues. Après quatre années d'exploitation, Prince et Gilbert Davison ont eu un différent. Prince a récupéré tous les éléments lui appartenant, et l'endroit a changé de nom pour s'appeler The Quest. Davison en assurait toujours la direction, mais les soucis s'accumulèrent au fil des années, avec une réputation d'endroit mal famé et dans lequel éclataient souvent des bagarres. Leur licence pour vendre de l'alcool fut retirée fin 2005. En 2006, un feu éclate dans l'établissement qui est fermé pendant plusieurs mois. Davison jette l'éponge. Le lieu ouvrira à nouveau sous le nom de Epic, sans aucun lien avec Prince bien que subsistent encore des éléments de décoration du club original. En 2012, le club est définitivement fermé et il fut transformé en Shout House Dueling Pianos, une chaîne de pubs et clubs. Ils ont eux-même fermé le 30 juin 2018.

Prince y a donné une quinzaine de shows, et y a produit quelques vidéos : Damn U, Eye Wanna Melt With U, et Get Wild ont été tournées dans la salle appelée Erotic City, qui était séparée du reste du club, disposait d'une entrée spécifique et pouvait rester ouverte même lorsque l'espace principal était fermé. Située à l'étage elle pouvait contenir jusqu'à 300 personnes, alors que la salle principale au rez-de-chaussée pouvait recevoir 800 personnes supplémentaires.

Le club était régulièrement visité par les membres du groupe NPG de l'époque et par les divers protégées ou productions, comme Carmen Electra. Une convention de fans organisée par le fan club anglais Controversy a eu lieu à cet endroit en 1992.

De nombreux artistes ont été invités pour jouer au Glam Slam North par Paul Pudlitzke, qui assurait la gestion du lieu : B.B. King, Average White Band, Morris Day & The Time, Creed, Soul Asylum, ou The Whalers ont investi l'endroit.

Glamslam mpls opening
Prince visitait le club régulièrement en dehors de ses concerts, principalement les mercredis et les samedis. Il disposait de deux espaces privés situés à l'étage, l'un dans un coin et le second au dessus de la piste de danse. L'escalier qui menait à l'étage était décoré d'une façon très similaire à ce que l'on voit dans le film Graffiti Bridge, pendant la chanson Joy In Repetition. Un espace de vente de merchandising était également disposé près de l'entrée.

Glam Slam West : Los Angeles

Glamslam west

Le bâtiment qui abritait le Glam Slam West (photo 2018 Google)

Le Glam Slam Los Angeles était situé au 333 S Boylston Street et il fut le second club à ouvrir dans la franchise aux Etats-Unis, en janvier 1993. Le lieu abritait auparavant un autre club appelé Vertigo. Son existence en tant que Glam Slam a toutefois été relativement courte car il a fermé le 20 août 1995. Prince y a donné 9 concerts au total, entre février 1993 et mai 1995.

D'autres artistes comme Peter Gabriel, No Doubt, et un grand nombre de groupes de hip-hop sont venus donner des concerts au Glam Slam West. Un épisode de la série TV Beverly Hills: 90210 y a également été filmé, on y aperçoit les barrières empreintes d'un Love Symbol doré entourant la piste de danse.

Le club a été ouvert en collaboration avec Steve Edelson, un exploitant local. Ce dernier raconte que le club était le reflet de la vision de Prince, qui a prodigué de nombreux dessins et notes lors de sa conception. Les designers, ouvriers et artistes (85 personnes au total) ont alors travaillé "jour et nuit" pour lui permettre d'ouvrir. D'une surface totale de 2600 m² le club abritait une piste de danse couleur violette avec un immense Love Symbol, une scène, et un restaurant et proposait un décor entre modernité et inspirations égyptiennes. Le système de lumières a coûté à lui seul $200,000. La programmation musicale était composée pour "un tiers de Prince".

Le magazine Ebony indique dans un article de 1995 que : "le club est l'un des meilleurs endroits hip-hop en ville, attirant un mélange varié de fêtards et de célébrités du monde de la musique". Il pouvait contenir jusqu'à 1250 personnes. Un espace VIP avec son propre bar, ses tables, et une scène, pouvait contenir environ 200 personnes.

Chaque vendredi soir la troupe des "Erotic City Dancers: Featuring Carmen Electra" se produisaient sur la scène pour des chorégraphies.

Glam Slam East : Miami

Glamslam miami
Situé au 1235 Washington Avenue sur la presqu'île de South Beach à quelques mètres des plages de Miami, le Glam Slam East était localisé dans un immeuble appartenant à la famille Brandt qui le proposait en location depuis 1984. Auparavant, le lieu avait déjà été opéré par divers exploitants en ta
Glamslam miami in

L'intéreur du Glam Slam East

nt que discothèque sous le nom de Icon, Mansion, et Club Z. Prince y a ouvert le Glam Slam et donné des concerts en juin 1994. La surface complète du club est de plus de 7000 m², et la salle de concert elle-même est d'environ 2700 m². Le club a existé sous ce nom jusqu'en octobre 1996. Il a ensuite été exploité à nouveau sous le nom de Mansion (une discothèque branchée), puis de Copa. Un échange de coups de feu en 2014 en lien avec des histoires de trafic de drogue a fait fermer l'endroit plusieurs année, et son exploitation s'est arrêtée en juin 2017. En 2018 l'endroit est toujours désaffecté comme le montre la capture d'écran Google Maps ci-contre.

Prince a filmé à cet endroit la vidéo du titre The Good Life. Prince n'a donné dans ce club que 6 concerts en 1994 et 1995, puis il y est revenu quand l'endroit s'appelait à nouveau Mansion en 1997 et en 2006.

Glam Slam Yokohama

21462743 525738931099994 5206675798390615803 n

Entrée du Glam Slam Yokohama

Ce club était le seul Glam Slam situé en dehors des Etats-Unis. Il a été ouvert dès le 20 décembre 1991 à Yokohama aux abords de la baie de Tokyo, au Japon, ce qui en fait le second club de ce nom ouvert par Prince. Son adresse était au 3-4 Shinyamashita, Naka-ku. Il pouvait contenir 1100 personnes.

Il est possible que son ouverture rapide (après celui de Minneapolis) ait été opérée en raison des concerts de la tournée Diamonds And Pearls prévus pour avoir lieu au Japon en avril 1992. Prince et les NPG ont d'ailleurs donné des soirées à cet endroit à cette occasion, mais ils n'y ont joué qu'une seule fois, le 6 avril 1992.

Le décor du club était similaire à celui de Minneapolis : une carpette rose dominait l'entrée et des guitares de Prince étaient suspendues au plafond dans l'escalier montant qui donnait accès au club. Une réplique de la motocyclette de Graffiti Bridge était également présente, ainsi que de nombreux costumes ou objets en provenance des studios Paisley Park.

Prince avait dans ce club sa propre chaise et table couleur violette. La chaise était fabriquée de fer forgé et ressemblait assez à un trône !

En 1995 Prince a abandonné ses parts dans le club et il fut réexploité sous le nom de Bay Hall.
1991 glamslam yoko2

Glam Slam Yokohama- intérieur

Memorabilia / Galerie Photo

  • Glam Slam Yokohama - carte flyer
  • Paquet d'allumettes
  • casquette
  • Glam Slam Miami - détail des portes d'entrée
  • Glam Slam Yokohama - badge
  • Glam Slam Minneapolis - dancefloor
  • Glam Slam - carte des vins
  • Glam Slam West - VIP card
  • Glam Slam West - ticket pour le concert du 26 février
  • Glam Slam West - carte des boissons
  • memorabilia
  • Glam Slam West - flyers
  • Glam Slam East - dancefloor
  • Glam Slam West -invitation card
  • Tournage de la série Beverly Hills au club Glam Slam
  • Glam Slam West - flyer
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .