Wiki Calhounsquare
Advertisement
1990 gb videocover

Graffiti Bridge est le quatrième film de Prince. Il est sorti en salles le 2 novembre 1990 aux Etats-Unis et au Canada. Dans la quasi totalité des autres pays, il n'est sorti qu'en format vidéo (VHS et Laserdisc), à partir d'avril 1991.

Le film raconte des évènements qui se déroulent quelques années après l'histoire de Purple Rain. Les principaux protagonistes, dont le groupe The Time, ainsi que Jill Jones, sont de retour. Il y a aussi de nombreux nouveaux personnages, dont Aura (jouée par Ingrid Chavez), et Melody Cool jouée par Mavis Staples, ainsi que George Clinton, Tevin Campbell, TC Ellis, et Robin Power qui jouent leur propre rôle.

Pour autant, Graffiti Bridge n'est pas considéré officiellement comme la suite de Purple Rain. Bien que l'histoire en soit une continuité, Graffiti Bridge est considéré par Prince comme un tout nouveau film.

Origine du projet[]

De toute la carrière de Prince, Graffiti Bridge est l'un des projets qui a été le plus travaillé sur plusieurs années et a subi de nombreux revirements, avant de paraître en 1990. En réalité, Prince avait plusieurs projets de films en prévision dès 1986 à la suite de Under The Cherry Moon. En juin 1986 il enregistre quatre titres avec The Revolution pour un projet de comédie musicale type Broadway, avec des accents de West Side Story et intitulé The Dawn : Girl O' My Dreams, Can't Stop This Feeling I Got, We Can Funk, et Data Bank. D'autres titres comme Coco Boys, ou When The Dawn Of The Morning Comes, furent également envisagés pour ce projet. Le titre Coco Boys est d'ailleurs inspiré du nom d'un des groupes figurant dans le script, et leur leader n'est autre que Joey Coco, l'un des pseudonymes que Prince utilisera pour signer des morceaux pour Sheena Easton notamment.

Quelques mois plus tard, en novembre 1986 lors de la conception de l'album Crystal Ball original, est venue l'idée d'un film où Prince et le personnage rival de Camille se seraient affrontés sur scène, pour finalement découvrir à la fin qu'ils sont une seule et même personne.

1987 paisleypark studioB

Le studio B de Paisley Park avec la fresque d'origine comportant les noms des personnages originaux de Graffiti Bridge.

Le premier script complet avec le nom Graffiti Bridge date du 22 septembre 1987. A ce stade l'histoire est encore éloignée du script final et ne consiste pas du tout en une suite à Purple Rain. Les principaux personnages sont Camille Blue (Prince), Ruthie Washington (Madonna) et Vienna (Cat). Les second rôles sont taillés pour les membres du groupe de Prince de l'époque : Angel (Sheila E.), Almost (Dr Fink), Big Sister (Boni Boyer), Joshua (Atlanta Bliss), Sax (Eric Leeds), Gruff (Greg Brooks), Puff (Wally Safford) et The Brothers (Miko Weaver et Levi Seacer Jr.) Prince semblait tellement emballé par le film qu'il fit réaliser une fresque comprenant ces noms dans le studio B de Paisley Park, dont l'ouverture venait juste d'être célébrée. La fresque perdurera jusqu'en 2013 quand Prince la fera remplacer par les photos géantes des 3rdEyeGirl.

1990 gb-pont84

Le pont Graffiti Bridge, en 1984

Le titre du film, Graffiti Bridge, est inspiré d'un pont réellement existant et situé à Eden Prairie, près de Minneapolis. Construit en 1925, le pont permettait à une voie de chemin de fer de relier la ville de Hopkins à celle de St Louis dans le Missouri. Pour des raisons financières, la ligne n'a jamais atteint St Louis mais elle fut exploitée sur une partie de son parcours. A la fin des années 1960, des manifestants pour la paix ont peint de larges "peace signs" sur les murs, et au fil du temps le pont est devenu un lieu légendaire où chacun pouvait exprimer ses opinions. La popularité du site devint telle que la structure fut entièrement couverte et certaines fresques ou inscriptions ne duraient pas plus d'une semaine avant d'être recouvertes à nouveau. A quelques occasions, notamment en 1984 et en 1990, des artistes ont réalisé des fresques en honneur à Prince.

1990 gb-pont90

Le pont Graffiti Bridge au moment de la sortie du film, en 1990. Photo Steve Lucas.

Régulièrement, la ville venait tout repeindre en blanc ce qui permettait de repartir de zéro. Dans les années 1980, il ne passait plus qu'un train (de marchandises) par jour sur cette ligne. En parallèle le trafic routier a explosé, et le pont n'était pas assez large pour permettre à deux véhicules de se croiser. Il a fallu installer des feux tricolores, et la route passait d'une quatre voies à une simple voie à cet endroit, ce qui occasionnait des embouteillages interminables. La décision fut prise de supprimer le pont, et il fut détruit le 19 mai 1991. Un autre pont fut construit depuis, et bien qu'il fut prévu pour supporter un transport léger sur rail, il est aujourd'hui une simple piste cyclable bien connue des promeneurs locaux.

En octobre 1987, Prince invite Madonna à Minneapolis pour lui faire visiter les studios Paisley Park et obtenir son retour sur le script qui lui a été envoyé quelques semaines plus tôt. Alors que Prince avait annulé les congés de son assistante Karen Krattinger afin qu'elle prépare un appartement en ville pour Madonna, cette dernière décida de ne rester qu'une seule journée à Minneapolis. Lors d'une réunion avec Prince elle lui fit savoir que son script n'était "qu'une merde" et qu'il était "stupide".

Le projet de film est alors mis en stand-by pendant un certain temps. Prince devait assurer la sortie du film Sign O The Times, gérer l'annulation du Black Album, enregistrer et faire paraître Lovesexy, embarquer pour le Lovesexy Tour en Europe et aux Etats-Unis, puis au Japon, et enfin enregistrer Batman pour le mois de juin 1989. Entre temps, il réalise tout de même quelques assemblages d'albums pour Graffiti Bridge et fait évoluer le script.

Début 1989, Prince rencontre l'actrice Kim Basinger sur le plateau de tournage de Batman. Elle vient alors de divorcer de son premier mari. A partir de juillet 1989, elle participe à la réécriture du script de Graffiti Bridge avec Prince. Dans le même temps, Prince continue d'assembler des morceaux pour constituer la bande originale. En septembre, Tevin Campbell et Mavis Staples donnent leur accord pour participer au tournage et viennent enregistrer à Paisley Park. En octobre, Prince intègre également Robin Power et enregistre deux titres avec elle : Undercover Lover et Number One, ce dernier étant retenu pour le film mais pas pour la BO. Un projet d'album avec Robin Power et son groupe The Uptown Dames fut envisagé mais ne verra jamais le jour.

Avec le succès phénoménal du film Batman et de l'album associé, en juin 1989, Prince est en position de force pour faire passer son idée auprès de la divisions Films de Warner. Une association entre Warner et Paisley Park permet de créer la division Paisley Park Films, qui est confiée à Albert Magnoli, le réalisateur de Purple Rain. Cependant cette association tourna court lorsque la division film de Warner Bros ne montra qu'un intérêt très limité dans le projet. C'est alors une nouvelle équipe composée de Arnold Stiefel et Randy Phillips qui prend la suite et réussit à faire financer le film par Warner, en leur vendant l'idée que ce sera une suite à Purple Rain.

Le 19 décembre 1989, une troisième version du script est finalisée. Les rôles principaux sont cette fois tenus par Kim Basinger, qui reprend le personnage nommé Angel, et Jill Jones, qui joue le rôle de Aura. Mais Prince et Kim décident de se séparer en janvier 1990 et Prince doit réviser une nouvelle fois le script. Il combine alors les rôle de Angel et de Aura, pour en faire un personnage unique nommé Aura, qui sera joué par Ingrid Chavez (qui n'a alors aucune expérience d'actrice). Quant à Jill Jones elle est reléguée à un second rôle, celui de la petite amie du Kid. Ce qui ne manquera pas de lui procurer une colère folle dans l'avion qui l'amenait à Minneapolis pour le tournage. C'est la version de script du 7 février 1990 qui sera utilisée pour le tournage du film.

Entre temps, l'une des clés propres à la réalisation du film Graffiti Bridge est la reformation à l'automne 1989 du groupe The Time originel. Quatre titres du groupe, issus du projet Corporate World, seront intégrés à la bande originale tandis que le groupe au complet fera paraître Pandemonium en juin 1990.

Tournage[]

Le tournage du film a lieu sur le plateau de la scène principale de Paisley Park, du 12 février au 23 mars 1990. Les protagonistes se souviennent que les horaires furent très soutenus, de l'ordre de 12 heures par jour. En soirée, Prince revisionnait tout ce qui a été filmé dans la journée pour apporter des modifications le lendemain.

Une première version du film est présentée à Warner Bros en avril, et les retours furent très mitigés. Il fut décidé de pratiquer une projection test le 19 avril à Pasadena, la ville qui avait été la plus rentable pour le film Purple Rain lors de sa sortie. Cette projection fut également l'objet de retours très négatifs. Warner Bros demanda alors à ce que leur propre monteur vienne finaliser le film. Ce que Prince accepta car la personne désignée n'est autre que Steve Rivkin, le propre frère de Bobby Z., batteur des Revolution.

Alors que Prince est en tournée pour le Nude Tour durant l'été 1990, plusieurs de ses concerts doivent être réaménagés pour lui permettre de faire des aller-retours à Minneapolis et suivre le nouveau montage du film. Après deux versions proposées du montage, le résultat est encore insuffisant pour Warner. La date initiale de sortie du film au 7 août a dû être reportée. Une fois le Tour terminé en septembre, Prince passa plusieurs jours à Los Angeles pour tourner quelques scènes d'extérieur et finaliser la bande son du film. Entre temps, l'album Graffiti Bridge est paru le 20 août.

La version finale du film a donné lieu à de nombreuses coupures de scènes, dont une où Prince joue au pendu avec Ingrid Chavez, et la suppression de plusieurs titres chantés : Can't Stop This Feeling I Got, The Question Of U, Graffiti Bridge, The Latest Fashion, et des versions plus longues de We Can Funk et Joy In Repetition.

Réception[]

Le film sort en salles le 2 novembre 1990. Alors qu'il était initialement prévu 1400 salles ce sont finalement 688 cinémas américains seulement qui proposèrent le film. Les critiques furent presque unanimement négatives et le film ne rapportera que $4,5 millions lors de son exploitation en salle qui dura à peine un mois. Ceci alors que Warner estimait des recettes à $12 millions pour pouvoir se rembourser.

Synopsis[]

L'histoire se déroule dans un quartier fictif de Minneapolis appelé Seven Corners. A sa mort l'ancien propriétaire du First Avenue Billy Sparks, a partagé son héritage en deux parts égales : le club Glam Slam est détenu à moitié par Morris Day et à moitié par le Kid. Morris détient également son propre club appelé Pandemonium, ainsi que deux autres établissements de Seven Corners : Melody Cool, et Clinton's House, auprès desquels il prélève constamment les recettes.

Le Kid et sa petite amie Jill s'occupent du Glam Slam, tandis que Morris (qui flirte avec Robin, la propre fille de Billy) exploite le Pandemonium. Le film débute lorsque Morris Day décide de s'approprier tous les clubs de Seven Corners, de façon à amasser le plus d'argent possible. Il est particulièrement mécontent des résultats du Glam Slam, dans lequel le Kid joue de la musique à caractère spirituel. Sentant venir un conflit entre deux âmes, l'une voulant l'argent et l'autre la gloire, Aura apparaît de nulle part pour résoudre la situation. Personnage mystérieux et insaisissable, elle se réfugie près d'un pont pour écrire des poèmes, même si l'on imagine que cet endroit est un lieu spirituel ou figurant dans son esprit. Elle s'avère être une sorte de guide qui réconfortera le Kid dans la voie de la raison, et lui intimera de ne "jamais abandonner". Pour arriver à ses fins, elle n'hésite pas à séduire Morris Day. C'est pourtant le Kid qui va tomber amoureux d'elle, au désespoir de Jill. Un duel musical va alors opposer The Time au Kid, mais avant que le vainqueur ne puisse être désigné un tragique accident de voiture semble coûter la vie à Aura. La disparition de l'ange amène chacun à réfléchir et tout le monde se réconcilie.

Advertisement