Wiki Calhounsquare
Advertisement

LIVE est un album posthume de Prince and The Revolution dont la date de sortie est le 3 juin 2022. Il s'agit de la réédition au format audio et vidéo du concert donné à Syracuse, NY le 30 mars 1985 et initialement diffusé par satellite à travers le monde. Ce coffret est paru chez Legacy / Sony Music.

2022 LIVE cover LP

Genèse[]

1985 LIVE doublevhs cover

Le projet d'éditer à nouveau le célèbre concert de Syracuse 1985 est venu dans un contexte lié à la crise sanitaire du COVID-19, et de la raréfaction des matières premières pour la production de disques vinyles. Les coffrets initialement pressentis pour 2021 et 2022, comme Parade Deluxe ou Diamonds and Pearls Deluxe ayant été reportés, un autre coffret a dû être envisagé pour faire patienter les fans.

A la surprise générale, c'est le show de Syracuse 1985 qui a été choisi par le Prince Estate pour bénéficier d'une sortie sous forme de coffret, décliné en coffret vinyle et CD, agrémenté d'un Blu-Ray.

Ce show est bien connu des fans de longue date. Il a tout d'abord été diffusé par satellite, en direct ou en différé de quelques jours, sur de nombreuses chaînes de télévision à travers le monde, et en Europe via le réseau Eurovision. Puis il a fait l'objet d'une sortie en vidéo, d'abord sous la forme d'un coffret double VHS ("Prince and The Revolution Double Live"), ainsi qu'en Betamax, puis d'une édition intégrale en cassette simple, et enfin en Laserdisc au Japon et aux USA.

LIVE - Laserdisc, Japon, 1985

En 2017, ce concert est inclus dans l'édition Purple Rain Deluxe sous la forme d'un DVD. Néanmoins la qualité technique du show présenté dans ce coffret reste discutable et a fait débat dans la communauté des fans : l'image a été incorrectement reformatée, la définition était perceptible et la bande son sans grand relief. Des "remasters" produits par les fans eux-mêmes à partir des diffusions originales ont parfois donné de meilleurs résultats que ce DVD.

Le 15 mai 2020, Warner Records Inc., rend disponible ce concert en audio sur les plates formes de streaming. A cette occasion l'audio a été remasterisée par Bernie Grundman. Cette parution a lieu à l'occasion d'un évènement de levée des fonds au profit de la World Health Organization pour combattre la pandémie de COVID-19. Le concert a été diffusé sur Youtube pendant quatre jours, en incitant les fans à procéder à un don. Google a indiqué doubler chaque $1 donné (et donc verser $2), à concurrence de 5 millions.

D'après la communication du Prince Estate, ce qui a déclenché la sortie commerciale de ce concert en 2022 est le fait d'avoir retrouvé dans le Vault la bande sonore 2 pouces multi pistes du concert. Ce qui a permis un mixage piste par piste qui n'était pas possible auparavant, même lors du remastering effectué par Bernie Grundman en 2020 lequel s'était appuyé alors sur les 2 pistes en stéréo de la diffusion par satellite. La restauration de ce concert est aussi justifiée par son potentiel commercial et aussi parce qu'une série de restaurations de documents a été entreprise par le Prince Estate pour un documentaire Netflix qui est en préparation depuis plusieurs années.

Enregistrement[]

Ce coffret contient la captation audio et vidéo du concert de la tournée Purple Rain donné à Syracuse, dans l'état de New-York le 30 mars 1985. Dans l'itinéraire de la tournée qui s'est terminée le 7 avril à Miami, ce concert figure parmi les derniers shows.

La durée totale de l'enregistrement est d'un peu moins de deux heures, les pauses entre les rappels ayant été éditées. Le concert est présenté dans son intégralité.

Pour cette édition, un nouveau travail de remastering a eu lieu. La partie vidéo a été re-scannée, restaurée, et la colorimétrie a été ajustée. D'autre part elle a été améliorée numériquement pour pouvoir ressortir correctement en haute définition, ce qui n'était pas évident car la source originale a été filmée en format vidéo 4:3 pour la TV analogique. Un extrait de Let's Go Crazy diffusé sur Youtube en mars 2022 est d'ailleurs présenté jusqu'en définition 4K. Il serait donc tout à fait possible aujourd'hui de projeter ce concert dans une salle de cinéma, ce qui a été envisagé un temps par le Prince Estate.

Concernant la partie son, l'Estate précise que la bande sonore en multi pistes 2 pouces a été découverte récemment dans le Vault des archives de Paisley Park. Le son a été remixé par Chris James, l'un des ingénieurs du son de Paisley Park. Pour le support en Blu-Ray, des pistes sonores complémentaires en 5.1 surround et en Dolby Atmos ont été créées.

Éditions[]

LIVE - coffret 3xLP

Le coffret LIVE est édité sous trois formes :

  • Un coffret 3xLP, agrémenté d'un livret de 16 pages.
  • Un coffret 2xCD + 1 Blu-Ray + livret de 16 pages. Une version aux spécifications Blu-Spec CD est aussi proposée au Japon.
  • Un coffret Super Deluxe, vendu uniquement via le site de l'Estate, et comprenant  : trois disques vinyles colorés (violet, rouge et doré), deux CD, le Blu-Ray, un livret de 44 pages avec des photos inédites, et un poster géant. Le tout est designé par Mathieu Bitton.



Analyse[]

C'était le samedi 13 avril 1985, tout juste une semaine avant la sortie de l'album Around The World In A Day. La télévision française diffusait, avec un décalage d'environ deux semaines, ce que le reste du monde avait pu voir en direct à travers le réseau Eurovision : Prince and The Revolution en concert. Avant même sa diffusion, le concert avait quelque chose de mythique. Prince venait d'annoncer qu'il quitterait la scène pour "une période indéfinie". Une manière bien à lui de dire qu'il ne prolongerait pas la tournée Purple Rain en Europe, et que cette diffusion par satellite était le seul moyen de pouvoir le voir en concert.

Phiippe Manoeuvre et Jean-Pierre Dionnet incrustés dans la pochette de Around The World In A Day, quelques instants avant la diffusion du concert sur Antenne 2. Capture d'écran par Nicolas C.

Bien que tardive, cette diffusion intégrale intervint dans l'émission Sex Machine des présentateurs Philippe Manoeuvre et Jean-Pierre Dionnet, qui annoncèrent le show tout en étant incrustés dans la pochette du nouvel album à venir. L'annonce d'un nouvel album surpris tout le monde, car personne ne s'attendait à ce qu'un nouveau disque de prince surgisse alors que Purple Rain était à peine consommé.

Par la suite le show fut disponible en vidéo. Mais en 1985, les magnétoscopes sont encore une denrée rare et les cassettes VHS en import sont à un prix exorbitant. Un exemplaire du "double live" était affiché à 800 Francs chez Champs-Disques à Paris, quand une VHS d'un film quelconque coûtait dans les 120 Francs. Autant dire que ce concert est resté longtemps un objet désirable et désiré. Ceux qui avaient pu l'enregistrer lors du passage TV (souvent en son mono) en ont fait des copies audio qui se sont répandues dans les cours de récréation au collège.

Alors, cette édition 2022 est-elle notre madeleine de Proust ? Tout d'abord, examinons le coffret. C'est un bel objet dessiné par Mathieu Bitton, et respectant sensiblement les codes princiers. Il est agrémenté de belles photos d'époque. Le livret présent dans l'édition exclusive vendue sur le site de l'Estate est encore plus conséquent.

A l'écoute, le travail de remixage du son permet de redécouvrir ce concert avec un grand bonheur. Le spectre sonore est plus large que ce à quoi nous avions été habitués jusqu'ici avec ce show. Les instruments sont individuellement mieux détaillés. La basse de Brownmark, quelque peu noyée dans les éditions précédentes, apparaît ici de façon marquée et sèche. Le sax de Eric Leeds, présent à plusieurs moments du show, ressort beaucoup mieux qu'auparavant. Lors du final, notamment sur Baby I'm A Star, c'est un plaisir d'entendre enfin les parties de Miko Weaver ou du groupe de Sheila E venu en appui aux percussions. Le public est aussi plus présent que dans les éditions précédentes, on l'entend chanter et crier alors qu'il était absent jusqu'ici. Il faudra donc s'habituer à ce nouvel étalonnage sonore qui fait ressortir des parties guitare de Prince ou des artifices qui étaient étouffés jusqu'ici. Autre bon point à noter : ils ont réussi à supprimer l'horrible larsen que l'on entendait sur The Beautiful Ones.

1985-03-30 Syracuse WDC effet miroir

Côté image, ce qui surprend c'est surtout la définition et la luminosité de certaines scènes. Les jeux de lumières apparaissent davantage contrastés, alors qu'ils pouvaient auparavant ressortir un peu fades. Les scènes les plus sombres deviennent enfin visibles et lorsque Prince et le groupe sont en pleine lumière, on les découvre avec une brillance et une profondeur inédite. A vérifier à partir du Blu-Ray, mais la diffusion en 720p sur Arte le jour de la sortie laissait entrevoir encore de la pixélisation lors des scènes éloignées. Le seul défaut flagrant de ce remaster est d'avoir conservé le tristement célèbre "effet miroir" lors de When Doves Cry alors qu'il existait des diffusions, notamment en Australie, sans cet artifice ridicule qui empêche de voir ce qui se passe sur scène.

Et le show lui même ? Pour ceux qui ne le connaitraient pas, c'est un spectacle qui démontre à quel point Prince a la maîtrise du son, de l'espace, et de l'échange avec le public. Les concerts des artistes qui sont contemporains sont loin de ressembler à ce show. La performance est phénoménale et a laissé bouche bée les fans adolescents qui étaient devant leur télévision en ce printemps 1985. Et cela ne faisait alors que commencer.

Performances commerciales[]

LIVE - le coffret Super Deluxe

Comme la plupart des éditions posthumes de Prince, l'excitation est palpable au moment de la sortie puis retombe assez rapidement ensuite. Aux États-Unis, l'album est parvenu jusqu'à la 22ème place du Billboard Top 200 Albums, mais il n'est resté présent qu'une seule semaine. Dans plusieurs sous-catégories, il fut toutefois classé dans le top 10. C'est en France qu'a lieu la meilleure performance : LIVE est resté pendant 10 semaines dans le chart SNEP des ventes physiques, culminant à la 10ème place. En dehors de l'hexagone, il ne fut classé qu'en Grande-Bretagne où il ne resta qu'une semaine, apparaissant à la 21ème place.

Critiques[]

Les critiques furent quasi unanimement positives, classant cette édition live comme étant un document de référence dans la carrière d'un artiste, aux côtés des captations en concert des artistes les plus illustres. "The Revolution ici paraît invincible" va jusqu'à dire le site Allmusic.com, et globalement sont salués la qualité musicale, et la redécouverte d'une bande son qui pêchait auparavant par ses limitations techniques.

Héritage[]

LIVE sera probablement le témoignage de référence de Prince en concert, mais les fans savent qu'il en existe tellement d'autres !

Advertisement