Wiki Calhounsquare
Advertisement

Cette page traite de l’histoire du groupe Madhouse, formé en 1987 par Prince et Eric Leeds. Dans cette seconde partie nous étudierons les tentatives de réutilisation du nom de Madhouse pour divers projets, bien qu’aucun d’entre eux n’ait donné lieu à une sortie officielle dans le commerce. Si vous souhaitez lire la première partie de l’histoire, il faut vous rendre sur cette page.

Projet d'un album de Madhouse avec Sheila E (juin 1988)[]

Le 26 juin 1988, Prince fait équipe avec Eric Leeds et Sheila E pour débuter l'enregistrement d'un nouvel album de Madhouse. Quatre morceaux sont enregistrés ce jour là. Les trois premiers sont intitulés Uno, Dos, et Tres, comme si l'aventure Madhouse redémarrait sous des airs latino. Un quatrième morceau, initialement non nommé, a été retravaillé ultérieurement et est devenu Cape Horn sur l'album Times Squared de Eric Leeds.

Les enregistrements de Uno, Dos, et Tres sont par la suite abandonnés et ce projet d'album ne sera jamais terminé.

Album : 24 (décembre 1988)[]

1989 Madhouse 24 CD

Par la suite, Prince est occupé à assurer la tournée Lovesexy '88 en Europe et sur le continent américain. La tournée se termine le 29 novembre à Dallas, Texas. Prince revient alors à Paisley Park et à côté d'autres projets, embarque pour la réalisation d'un album pour Madhouse dès le 5 décembre 1988. Le titre The Dopamine Rush Suite avait été initié dans un studio à Londres en juin, il est complété à Paisley Park durant ces sessions, avec quatre autres titres dont les numéros vont de 17 à 20.

Ce nouveau projet Madhouse, comme pour 8 et 16, reste un projet centré autour de Eric Leeds avec Prince assurant derrière toutes les parties instrumentales.

Les titres composant cet album prennent la suite de la numérotation du précédent, et vont ainsi de 17 à 24. Cependant, une des nouveautés est qu’un sous-titre est attribué à chaque morceau. On trouve ainsi :

  • 17 (Penetration)
  • 18 (R U Legal Yet?)
  • 19 (Jailbait)
  • 20 (A Girl And Her Puppy)
  • 21-24 (The Dopamine Rush Suite)

Les quatre derniers morceaux constituent une suite instrumentale, The Dopamine Rush Suite, mais ils sont aussi présentés individuellement avec ces titres : 21 (The Dopamine Rush), 22 (Amsterdam), 23 (Spanish Eros) et 24 (Orgasm).

Cette suite instrumentale comporte des phrases parlées dans différents langages. On y trouve des phrases en danois, récitées par Anna Fantastic, d’autres en français avec l’actrice Mathilda May, et d’autres en suédois par l’ingénieure du son Heidi Hanschu qui fut mise à contribution. Prince a également récupéré des phrases en espagnol chantées par Apollonia sur le titre In A Spanish Villa, ainsi que des gémissements issus d’enregistrements avec Vanity.

Globalement l’album est plutôt plaisant et rythmé, il marque une nouvelle évolution par rapport aux deux précédents, avec des arrangements faisant davantage appel aux boites à rythmes et aux synthétiseurs. On s’éloigne donc davantage du jazz, pour aller vers une fusion pop-jazz instrumentale.

Complété et assemblé, l’album est présenté à Warner Bros début 1989 qui y opposa son véto. Les principales raisons que l’on peut imaginer pour justifier cette décision sont le fait que le second album de Madhouse n’a obtenu aucun succès commercial, et qu’en ce début d’année 1989 la priorité absolue devait être donnée à la bande originale pour le film Batman. Le projet est donc abandonné tel quel et stocké dans le Vault.

Album : 26 (1989-1991)[]

Prince et Eric Leeds ne restent cependant pas sur cet écueil et repartent de zéro pour constituer un nouvel album de Madhouse, dès l’été 1989. Cependant, plutôt que de composer de nouveaux morceaux ensemble, Eric Leeds obtint un accès au Vault ce qui lui permettait de travailler à partir de morceaux instrumentaux existants. Prince lui proposa également de travailler avec Atlanta Bliss et Candy Dulfer sur ce projet.

Timessquared album

Eric Leeds va ainsi s’appuyer sur des pistes enregistrées les années précédentes, datées entre 1985 et 1988. Une partie de la composition The Dopamine Rush Suite est reprise dans le titre finalement appelé The Dopamine Rush.

Dix morceaux furent compilés pour l’album, ce qui fait que la numérotation repris de 17 jusqu’à 26. L’album devait donc s’intituler 26, mais à un moment donné il fut considéré que ce disque était davantage un projet « solo » de Eric Leeds, même s’il comporte une importante contribution instrumentale de la part de Prince. Lorsqu’il en fut convenu ainsi, Eric Leeds donna un nom à chacun des morceaux et composa un nouveau titre intitulé Lines, qu’il positionna au début de l’album. Le disque est alors paru le 19 février 1991 sous le titre Times Squared, comme premier album de Eric Leeds.

Répétitions avec les Hornheads (décembre 1991)[]

Les Hornheads est un groupe de 5 cuivres qui n’avaient pas précédemment travaillé ensemble en tant que groupe. C’est Michael Bland qui proposa un jour au saxophoniste Brian Gallagher de venir enregistrer avec lui et de faire venir d’autres cuivres. Il appela alors ses amis Michael B. Nelson (trombone), Steve Strand et Dave Jensen (trompettes) et Kathy Jensen (saxophone).

Michael Bland reçut pour mission de constituer un groupe capable d’assurer les premières parties de la tournée Diamonds And Pearls. A cet effet, ils réalisèrent deux répétitions sur la base des morceaux de Madhouse, ré-arrangés pour 5 cuivres par Michael B. Nelson. Les répétitions furent enregistrées et envoyées à Prince qui était alors à Paris. Une fois revenu à Minneapolis, il rencontra le groupe et après une soirée de jam leur proposa d’intégrer les New Power Generation pour la tournée à venir.

Album : 24 (1993-1995)[]

1995 24 CD

Le nom Madhouse réapparaît pour un nouveau projet dans le courant de l’année 1993. Cette fois-ci, il n’y a pas d’ambiguïté sur le line-up, puisque les musiciens sont annoncés : Michael Bland (batterie), Sonny T (basse), et Tommy Barbarella (synthés) sont clairement associés à Eric Leeds. Prince apparaît également, sous le déguisement de Tora Tora utilisé pour l’album Exodus.

Il y a au moins deux raisons à ce que le nom de Madhouse soit ainsi réutilisé. Tout d’abord à cette époque Prince est en conflit avec Warner Bros, et réutiliser le nom d’un « groupe » dans lequel il est le maître à penser est un moyen de diffuser sa musique à travers plusieurs projets. Ensuite, cela permet également de garder Eric Leeds dans le giron de Paisley Park. Car le musicien ne travaille plus directement dans le groupe de Prince depuis fin 1988, même s’il a participé ensuite à de nombreuses sessions pour lui-même ou des artistes associés.

Six morceaux complets sont enregistrés pour l’album le 7 juillet 1993 à Paisley Park. Contrairement aux albums précédents de Madhouse, cet album ne comporte qu’une seule piste avec un numéro… à savoir 17. Autre changement, certains titres sont des morceaux avec des voix. En août et septembre 1993, Ricky Peterson effectua des travaux de post-production sur les morceaux enregistrés.

A ce stade l’album contient  :

  • 17
  • Rootie Kazootie
  • Space [jazz instrumental]
  • (Got 2) Give It Up [Marvin Gaye cover]
  • Asswoop
  • Ethereal Segue
  • Parlor Games

L’album est présenté sous cette forme à Warner Bros, qui le rejette aussitôt. Le titre 17 sera utilisé sur la compilation 1-800-NEW-FUNK qui paraît en juillet 1994, et censée présenter les singles des futures sorties du nouveau label NPG Records. Une pochette de l’album 24 apparaît même dans les notes intérieures du livret CD.

1995 24 CD back

Début 1995, plusieurs extraits de cet album 24 sont rendus disponibles sur la cassette NPG Records Sampler Experience. Cette cassette fut distribuée dans le foule des concerts de la tournée The Ultimate Live Experience en février et mars 1995, à l’occasion de la sortie de l’album Exodus. On retrouve sur cette cassette un extrait du titre Asswoop sous le nom Asswhuppin’ In A Trunk, un autre de Parlor Games ainsi que Ethereal Segue complet. Il est confirmé dans les notes de cette cassette que ces morceaux proviennent de l’album 24, lequel sortira « bientôt ».

L’album est révisé au milieu de l’année 1995 dans l’optique d’une nouvelle sortie. Une nouvelle pochette est créée pour l’occasion. Trois nouveaux morceaux sont ajoutés : Michael Segue, Overture #5, et Overture #6. Ces deux derniers titres seront repris dans le projet Kamasutra (paru début 1997 en cassette) bien que les versions soient différentes. Une version instrumentale du titre 18 & Over (appelée ici 18 And Over) est également ajoutée, et pour cela le titre (Got 2) Give It Up en revanche a été raccourci. Enfin, un Sonny Segue ou Bass Segue est ajouté pour clôturer l’album.

Malgré les efforts, il semble qu’il n’y ait pas eu de créneau optimal pour faire paraître cet album, qui est finalement resté dans le Vault lui aussi.

L’ultime configuration connue de l’album aurait été la suivante :

  • 17
  • Rootie Kazootie
  • Space [jazz instrumental]
  • Guitar Segue
  • Asswoop
  • Ethereal Segue
  • Parlor Games
  • Michael Segue
  • (Got 2) Give It Up2 [edited version]
  • Sonny Segue

Madhouse n’a plus fait l’objet ensuite de nouveaux projets, bien que certains titres parmi les inédits de l'album 24 de 1989 aient été offerts à Miles Davis. Également, le titre Asswhupin' In A Trunk a été diffusé pendant le NPG Ahdio show n°6 au temps du NPG Music Club.

Advertisement