Wiki Calhounsquare
Advertisement

Mazarati est un groupe originaire de Minneapolis connu notamment pour avoir fait paraître un album éponyme sur Paisley Park Records en 1986.

1985 maz cover

Pochette de l'album de Mazarati paru en 1986

Origine du groupe[]

1986 sircaseyterry

Sir Casey Terry

Le chanteur du groupe, Sir Casey Terry, était un ami d’enfance de Brown Mark le bassiste de The Revolution. Lorsqu’ils étaient lycéens, ils étaient tous deux persuadés qu’ils perceraient en tant que musiciens. Ils se sont alors fait une promesse mutuelle : le premier d’entre eux qui réussirait viendrait aider l’autre.

Brown Mark n’a pas oublié cette promesse : dès son accession dans le groupe de Prince à la fin de l’année 1981, il chercha à retrouver son ami de lycée mais celui-ci avait pratiquement disparu. Il était en fait sur la route avec un groupe méconnu appelé Wire. Brown Mark déposa un mot sur le porche de la maison des parents de Sir Casey Terry : « Casey, je vais faire de toi une star. Appelle moi, et on travaillera quelque chose ensemble ». Il fallut plus de deux mois avant que Casey ne revienne à la maison et découvre le mot.

Au départ, Casey pensa qu’il s’agissait d’une blague, puis il finit par se décider à appeler. Une semaine après, il était en studio avec Brown Mark pour travailler sur des morceaux.

L’étape suivante fut de recruter des musiciens. Brown Mark et Casey Terry passèrent les mois suivant leurs retrouvailles à recruter des talents issus d’autres groupes de Minneapolis. Ils sélectionnèrent un bassiste : Jerome « Romeo » Cox, un clavier : Aaron Paul « Ace » Keith, un guitariste : Craig « Screamer » Powell et un batteur : Kevin « Blondie » Patricks. Deux autres membres sont issus de groupes extérieurs rencontrés dans un club local : le guitariste Tony Christian et le clavier Marr Starr.

Le groupe répéta tout d’abord dans un entrepôt sous-terrain et sans fenêtre, dans lequel le gangster Al Capone s’était autrefois réfugié. Les temps étaient durs, durant les répétitions le groupe devait se partager un sachet de Cheetos (chips) et siroter à plusieurs dans une cannette.

Rapidement, le groupe se met à l’épreuve de la scène locale. Cependant Brown Mark n’avait pas informé Prince de son projet de groupe satellite et il craignait une sanction semblable à celle reçue par Jimmy Jam et Terry Lewis du groupe The Time, quand ils ont été pris en flagrant délit de production extérieure : être remercié purement et simplement. Alors quand Brown Mark venait jammer sur scène avec ses copains, il portait un masque et se faisait appeler The Shadow (l’ombre).

Rencontre avec Prince[]

1984 princeMBMA

Prince au Minnesota Black Music Awards le 8 juin 1984

Le 8 juin 1984, lendemain de son 26ème anniversaire et encore quelques jours avant la sortie de l’album Purple Rain, Prince est présent au 3ème Minnesota Black Music Awards show à Minneapolis. On lui remet le trophée de « meilleur artiste de scène » à cette occasion. Lors de cette même cérémonie, le groupe Mazarati assure un intermède musical et se fait grandement remarquer.  C’est aussi ce soir-là qu’une version de The Time amputée de Morris Day mais avec Jesse Johnson en chanteur principal, interpréta le titre Jungle Love. La prestation de The Time fut bien reçue, d’autant que Prince les rejoint sur scène pour chanter en duo avec Jesse Johnson.

D’après divers témoignages, après la cérémonie Prince n’avait d’yeux que pour Mazarati. Au point de déstabiliser les membres de The Time qui ne comprenaient pas pourquoi Prince vantait les mérites de Mazarati (alors encore un groupe « extérieur ») plutôt que ceux de The Time.

Tony Christian enfonça le clou : « je pense qu’on a surpassé The Time ce soir-là », et il ajoute : « il y avait un plus grand nombre de fans de Mazarati dans la salle, The Time c’était déjà du réchauffé et de plus Morris Day n’est finalement pas venu ».

Dans les jours suivants, Prince décida de signer Mazarati pour un album. Le groupe est donc le premier à être signé sur le label Paisley Park Records. Au même moment, il devenait de plus en plus clair que Morris Day ne reviendrait plus, et Prince n’était pas convaincu de laisser Jesse Johnson conduire le groupe. Il lui a cependant proposé de faire partie d’un nouveau groupe, The Family, mais Johnson refusa l’offre car il était clair dès le début qu’il ne participerai pas à l’écriture des morceaux.

Sans Morris Day ni Jesse Johnson, The Time n’existait donc plus, et la voie était toute tracée pour Mazarati. Les membres subsistants de The Time furent convoqués chez Prince et il leur annonça qu’ils ne feraient pas partie du Purple Rain Tour, ce qui fut l'objet d'une grande déception. Gerry Hubbard et Mark Cardenas partirent eux aussi travailler avec Jesse Johnson qui venait d’être signé chez A&M avec l’appui de Owen Husney.

Les quelques membres et musiciens qui restaient, à savoir Jellybean Johnson, St Paul Peterson, et Jerome Benton, ont été reçus par Prince qui leur expliqua vouloir créer un nouveau groupe appelé The Family. D’après de nombreux collaborateurs, Prince voulait engager une compétition créatrice entre The Family et Mazarati, deux groupes qui proposaient pourtant une image très différente l’un de l’autre.

Enregistrement[]

Si le style de Mazarati était déjà quelque peu affirmé, puisque le groupe existait depuis quatre ans, celui de The Family restait à inventer. Le 28 juin 1984, Prince enregistre un morceau instrumental qu’il intitule tout d’abord Mazarati en l’honneur du groupe (mal orthographié, le titre est noté Mazerati sur l’étiquette de la bande studio et dans les documents officiels de Warner). Mais c’est The Family qui récupèrera ce morceau, et une fois remanié par le saxophone d’Eric Leeds il aboutira sur l’album de ces derniers en étant rebaptisé Susannah’s Pajamas.

Cela montre à quel point les deux projets vont partager des éléments communs, certains morceaux prévus pour les uns vont aboutir chez les autres et vice versa.

Le premier morceau offert spécifiquement par Prince à Mazarati est 100 MPH, un titre que les musiciens ont adoré et adopté immédiatement. Il fut écrit et enregistré fin juin 1984. Un peu plus tard, Prince décida également de ressortir le titre Jerk Out du Vault. Initialement prévu pour le second album de The Time en 1982, ce titre a été réenregistré par Mazarati en août 1984. Ils ont cependant décidé de ne pas le conserver pour eux en raison de paroles non adaptées. Lorsque The Time fut réuni en 1989 et prépara l’album Pandemonium, ils ont récupéré le titre et l’ont remodelé, tout en conservant les chœurs de Sir Casey Terry dans le mix final.

Plusieurs autres morceaux issus du Vault ont été proposés au groupe, dont Rough (parfois appelé Too Rough) un titre sans grand relief que le groupe ne retiendra pas.

Mazarati

En avril 1985, Prince enregistre une démo à la guitare acoustique d’un titre initialement appelé Your Kiss. Le morceau est laissé tel quel à Mazarati, qui répétait dans le studio voisin. Le lendemain, Prince entend Mazarati jouer le titre d’une façon très funky, et il décida de reprendre la chanson pour lui et lui donner le nom de Kiss. Les chœurs originaux de Mazarati resteront dans le mix final, ce qui permettra au groupe de figurer dans les crédits de l’album Parade et ainsi d’acquérir une certaine légitimité. Ce titre sera le troisième n°1 de Prince dans les charts U.S.

Les autres titres composant l’album sont tous écrits par Brown Mark, cependant il est accepté que Prince ait offert ses conseils et direction sur quelques-uns d’entre eux, notamment Strawberry Lover (initialement The Shadow) et I Guess It’s All Over (initialement We Did Things Our Way) dont il a réécrit certaines paroles. Il aurait également réalisé le solo de guitare de ce dernier titre. Le disque est finalisé par le producteur « maison » de Paisley Park, David « Z » Rivkin, durant l’hiver 1985-86.

Le groupe se prépara à la sortie de l’album en se produisant dans des clubs locaux autour de Minneapolis durant l’hiver 1986. Prince (et André Cymone) viendront sur scène en invités lors de leur prestation du 1er février 1986 à l’Auditorium de St Paul.

Album : Mazarati (1986)[]

1985 maz cover

Pochette de l'album

L’album du groupe Mazarati paraît le 4 mars 1986 sur le label Paisley Park Records / Warner Bros. Il précède donc de quelques semaines la sortie de l’album Parade de Prince and The Revolution, tout en apparaissant pile au moment où le single Kiss devient n°1 aux Etats-Unis, un titre dans lequel on entend distinctement le groupe.

A bien des égards, et davantage même que The Family, Mazarati assure une certaine continuité avec The Time : c’est un groupe très funky et uniquement masculin, où chaque musicien a sa propre personnalité. Ils sont sept eux aussi. La principale différence est que les Mazarati sont habillés en pyjama en soie, et non en costumes trois pièces. Plus encore que The Time, qui pouvait avoir une image de « sapeur », et donc d’élégants et virils machos, Mazarati s’est souvent revendiqué comme étant les « mauvais garçons de Paisley Park ». Ils délivrent une musique rythmée et énergique, n’hésitant pas à sautiller sur place, et affichant une attitude hautaine. Le côté androgyne est aussi pleinement assumé, notamment par les traits fins de Tony Christian et les cheveux longs permanentés des membres. Les deux musiciens qui sortent du lot sont Sir Casey Terry et Tony Christian.

Musicalement, l’album de Mazarati propose un funk dense et soutenu, bardé d’attaques de basse et de solos de guitares rageuses, avec des lignes de clavier très « Minneapolis ». Le tout est assez plaisant, mais se situe davantage dans l’esbroufe que dans la finesse que l’on pouvait trouver sur les albums de The Time. Les sujets abordés sont globalement les mêmes : les filles, la drague, les relations amoureuses, et la fête. On y trouve aussi un certain humour, notamment dans le titre Suzy où le chanteur s’interroge quand il a sa promise au téléphone : « ta voix est très sexy, mais ressemble à celle d’un homme pour moi ». Le titre 100 MPH, écrit par Prince, compare une nouvelle fois une relation amoureuse avec une voiture rapide (comme dans Little Red Corvette). On y trouve aussi une référence musicale avec une ligne de claviers reprise du titre Cool de The Time.

1985 maz player

Player's Ball - maxi allemand

L’album est précédé du single Player’s Ball, qui fit une timide apparition dans le Billboard Black Charts à la 79ème place. Une version extended est parue sur le maxi-single. L’album ne sera pas un succès non plus : il ne fut classé que 49ème du Billboard Top Blacks Albums, et seulement 133ème du Billboard Top Albums généraliste.  Il n’obtint aucune certification. Le second single sera 100 MPH, il fera un peu mieux que le précédent en montant à la 19ème place du Black Single Chart. Un troisième single, Stroke, n’obtint aucun succès notable. A noter que deux « faces B » inédites existent sur les singles : Champagne Saturday et Don’t Leave Me Baby.

Avec le recul, l’insuccès de l’album de Mazarati peut s’expliquer parce qu’il arrive tardivement dans le monde du Minneapolis Sound. Il fut, à date, le projet qui prit le plus de temps à concevoir : il s’est passé plus d'un an et demi entre leur signature et la sortie du disque. Le son du disque ravit les amateurs du Minneapolis Sound de l’époque Purple Rain, mais entre-temps Prince était passé à une autre sonorité avec l’album de The Family et Parade. Au moment de sa sortie, l’album de Mazarati propose en fait un son déjà périmé.

Malgré tout, Mazarati continue d’être suivi par un public tenace et leur album, longtemps épuisé en vinyle comme en CD, bénéficie toujours d’un culte soutenu.

Promotion, concerts et évolution du groupe en 1986[]

Mazband

Le groupe Mazarati donna quelques concerts de promotion en avance de phase de la sortie de leur album. Le 1er février 1986 à St Paul, Prince et André Cymone monteront sur scène en invités, ce qui attira l’attention sur le groupe encore inconnu du grand public. Par la suite ils se sont produits parfois en première partie de Prince mais sur des dates très limitées.

Durant l'été 1986, le disque de Mazarati fut diffusé comme musique d’attente des concerts de Prince de la tournée Parade. Le 1er juillet, ils ont même leur heure de gloire sur MTV en se produisant dans l’émission spéciale dédiée à la sortie du film Under The Cherry Moon, diffusée depuis Sheridan dans le Wyoming. Mais par la suite, et probablement du fait des mauvais résultats de leur album, Prince décidera de ne pas les embarquer en première partie de ses concerts.

1986 maz sct tc

Sir Casey Terry et Tony Christian, dans la vidéo de Player's Ball

L'ambiance dans le groupe commençait aussi à se détériorer, Tony Christian notamment était assez imprévisible, et arrivait souvent en retard aux répétitions. Pire, Sir Casey Terry lui-même décida de quitter le groupe brutalement quelques mois après la sortie du disque. Il y eut alors des discussions avec Brown Mark pour intégrer Micki Free, alors guitariste du groupe Shalamar, mais cela n'a pas abouti. C'est aussi la période où The Revolution se distend, et finira par se séparer à la fin de l'année 1986.

Il y eut également un projet de tournée commune des artistes du label Paisley Park intitulée « Paisley Park Revue » : Sheila E, Mazarati et The Family devaient tourner ensemble durant l’année 1986. Mais lorsque le groupe The Family se disloqua à la fin de l’année 1985, le projet fut abandonné. Sheila E resta attachée au groupe, et ils donneront occasionnellement des concerts ensemble dans de petites salles.

En 1987 et 88 Tony Christian et Marr Starr sont embauchés pour travailler sur le premier album de Paula Abdul, Forever Your Girl, pour lequel ils contribueront notamment au hit Opposites Attract.

Album : Mazarati 2[]

Maz2

Pochette de l'album Mazarati 2

Lorsque Brown Mark quitta le groupe The Revolution à la fin de l’année 1986, il continua à travailler pour Mazarati et un second album fut mis en chantier avec le retour de Sir Casey Terry. L'album est co-écrit par Brown Mark et Michael Sambello (connu pour Flashdance), Bernadette Cooper (du groupe Klymaxx), et des membres de Toto. Le disque se concrétise en 1989 sur le label Motown. Il est simplement intitulé Mazarati 2 et ne contient évidemment aucune participation de Prince.

De l’avis même des membres du groupe, ce nouvel album n’est pas à la hauteur de leurs espérances. Il ne sera en fait édité qu’au Canada et dans des quantités limitées. Deux singles en seront extraits : The Saga Of A Man et A Woman Thang. En raison du culte lié au premier album et de la rareté du second, ce disque jouit d’un certain intérêt chez les collectionneurs.

Projets de reformation[]

2009 sircaseyterry

Sir Casey Terry en 2009 au Cabooze de Minneapolis, lors du concert de reformation de Mazarati. Photo Michael Roeder.

Au fil des années, plusieurs projets de reformation eurent lieu notamment entre 2009 et 2019. A ce jour, aucun de ces projets n’est allé plus loin que de simples répétitions, bien qu’un concert « comeback » ait eu lieu au Cabooze de Minneapolis, la salle où ils avaient donné leur premier concert officiel en 1986.

Un autre projet de reformation impliquant Tony Christian et Micki Free est aussi en chantier en 2012-2013, et depuis plusieurs annonces sont régulièrement faites par Brown Mark sur une reformation perenne du groupe, sans concrétisation réelle jusqu'à présent. On y trouvait aussi Greg "G-Sharp" Sain, une autre figure locale de Minneapolis.

2013 mazarati

Mazarati version 2013 (de g. à d.) : Marr Starr, Morris Hayes, Tony Christian, Craig Powell, Brown Mark.

Une autre reformation fut appelée pendant un temps "Mazarati Revisited". Trois membres du groupe original, Tony Christian, "Screamer" Powell et Marr Starr (sous le nom de OneGunn) ont rejoint Brown Mark, et Morris Hayes figurait alors dans le groupe.

Un groupe composite, Brown Mark & The Bad Boys of Paisley, fait paraître de la nouvelle musique en 2020 sur ce site.

Advertisement