Wiki Calhounsquare
Advertisement

PRINCE : A Celebration est la première Celebration a avoir été organisée du 7 au 13 juin 2000.

Contexte[]

La première Celebration est organisée par Prince en l'année 2000, du 7 au 13 juin. Il s'agissait non seulement de permettre aux fans d'entrer réellement dans les studios Paisley Park pour la première fois en dehors des concerts, mais aussi de célébrer le grand retour de l'Artiste sous le nom de PRINCE.

Il était possible d'entrer à Paisley Park chaque jour entre 10 heures et 17 heures. Le soir, il pouvait y avoir une soirée dansante parfois suivie d'un concert d'un artiste associé. Il y avait également au programme :

  • des concours divers (meilleur costume, etc...)
  • des projections d'extraits de vidéos de concerts inédits,
  • la possibilité de sélectionner des morceaux inédits pour composer une compilation "Crystal Ball II" (sans les écouter)
  • une visite guidée au sein du complexe Paisley Park Studios,
  • des soirées "Dance til dawn" chaque jour de la semaine suivies d'un concert,
  • un concert final donné au Northrop Auditorium de Minneapolis le 13 juin.

Déroulé[]

Taja Sevelle, TKO, Best Kept Secret, the Fonky Bald Heads, Mint Condition, Dayz of Wild, et Macy Gray ont joué sur la scène de Paisley Park durant l'évènement. Le 13 juin, le concert de Prince au Northrop Auditorium a vu la présence sur scène de Angie Stone, Doug E. Fresh, Q-Tip, Maceo Parker, Larry Graham, et the Hornheadz, sans oublier un moment d'anthologie : le retour de Bobby Z et Dr Fink pendant le morceau America.

7 juin

Les premiers fans arrivent et sont autorisés à faire le tour de Paisley Park, visiter les studios d'enregistrement, apprécier dans la partie musée les différents véhicules utilisés par Prince dans ses films et dans ses clips, les différents instruments de musique, etc. Un concert de Macy Gray a eu lieu lors de la soirée. Macy Gray n'a pas de rapport direct avec Prince ou le Minneapolis Sound, mais elle est alors la star montante aux Etats-Unis, souvent comparée à Tina Turner. Prince n'est pas apparu durant son concert, et il n'a été que furtivement aperçu lors de la soirée.

8 juin

Une nouvelle soirée a eu lieu, cette fois avec un concert de Taja Sevelle. Prince est apparu sur scène pendant son set, jouant du piano sur un titre pendant à peine une vingtaine de secondes... puis il est parti !

9 juin

Cette fois c'est le groupe TKO, mené par l'ancien batteur des NPG, Kirk A. Johnson, qui a été l'événement de la soirée. En réalité, le concert a été mené par des musiciens de différents groupes menés par Kirk Johnson, dont The Funky Baldheads et Best Kept Secret. Prince a été remarqué à la console de mixage, s'occupant personnellement du son du concert, mais il n'est pas monté sur scène.

10 juin

Concert du groupe Dayz Of Wild. Il s'agit d'un cover band basé à New York City, et qui reprend exclusivement des morceaux de Prince. Leur concert a semble-t-il ravi les participants, pendant plus de deux heures et demie. Prince a été repéré dans l'assistance, et à un moment il a regardé le concert du haut d'une plateforme. Cependant, il s'est vite éclipsé. Le groupe Dayz Of Wild est aussi composé d'une très bonne section de cuivres. Prince leur avait déjà demandé de participer sur le titre When U Love Somebody de l'album Newpower Soul (Pierre Baptiste, Clarck Gayton et Wayne duMain). Les membres de The Revolution, Bobby Z, Dr Fink et Brownmark ont également été repérés par les festivaliers.

11 juin

Concert très attendu du groupe Mint Condition, certainement l'un des meilleurs groupes locaux. Le groupe a proposé un funk / r'n'b du meilleur cru.

12 juin

Soirée de repos : il y a bien eu une soirée "Dance til dawn", mais pas de concert.

Concert final au Northrop Auditorium, Minneapolis (13 juin)[]

Le concert final a eu lieu au Northrop Auditorium, un amphithéâtre d'université. Le concert a duré plus de 3h30 et a été l'occasion de très grands moments. Il y avait également beaucoup d'invités, mais d'un niveau moins international que lors du concert Rave Un2 The Year 2000 par exemple.

Le concert a débuté par une intro au saxophone de Najee. Puis Prince fait son entrée et s'installe d'emblée au piano. L'air grave, au fond de la scène, il démarre à la surprise générale le morceau Anna Stesia. La version est embellie de cuivres, mais Prince semble mélanger les paroles. Le public entonne avec enthousiasme le refrain "love is God..."

Seconde surprise de la soirée, le titre The Greatest Romance Ever Sold est soudain transformé en une ôde à Jesus Christ, le claviériste Kip Blackshire se contentant de balancer le sample avec juste les mots "The Greatest". La fin de la chanson comprend la quasi totalité des paroles de 4 The Tears In Your Eyes, mais le mélange des deux chansons ne prend pas vraiment.

Vient alors une nouvelle surprise, car Prince démarre Uptown avec énergie. Ce titre n'avait pas été rejoué live depuis 1982  ! Il embraie ensuite sur le medley classique du Jam Of The Year tour c'est à dire : Let's Work - Delirious - Rock'n'Roll Is Alive [outro] - Purple Rain.

Prince remarque Dr Fink dans la foule a la fin de Purple Rain et en profite pour se moquer un peu de lui. Kip lance le sample d'intro de Prettyman ("don't hate me cuz i'm beautiful"), et la chanson démarre. Maceo Parker y participe mais son solo de sax semble un peu faiblard. Le titre se termine néanmoins par un jam sympathique.

C'est alors que Q-Tip et Doug E Fresh font leur entrée pour un numéro de beat boxing, avec Prince a la batterie. Fresh en profite pour jouer les prolongations alors que l'Artiste empoigne le PurpleAxxe et donne un petit solo qui va bien.

La suite est Come On, mélangeant la version de l'album et celle du maxi single. La chanson est l'occasion de l'inévitable concours de danse, pour lequel une dizaine de personnes montent sur scène. Vient alors une longue intro instrumentale basée sur The One, durant laquelle Najee fait son solo, puis le solo de guitare de The Question Of U allongé bien comme il faut. Cette partie se termine par un When You Were Mine improvisé.

Et c'est encore loin d'être fini, car vient Days Of Wild, une version longue de plus de 13 minutes avec duel à la basse entre Prince et Larry Graham. Arrive Angie Stone pour No More Rain et une reprise de Dr Feelgood qui voit une nouvelle participation de Maceo Parker.

La suite vient avec Nothing Compares 2 U (en duo avec Kip) et le medley Take Me With U / Raspberry Beret, suivi d'un petit jam blues et du thème de James Bond. Larry Graham prend alors le dessus avec une version longue de The Jam, durant laquelle tous les musiciens sont présentés, puis Everyday People.

Après un break de quelques minutes vient une autre grosse surprise, la prestation de Man O' War, immédiatement suivie d'une sublime version de Adore de plus de 10 minutes.

Prince invite alors ses anciens collègues de The Revolution à le rejoindre sur scène. Brown Mark prend alors la basse, Dr Fink les claviers et Bobby Z la batterie. Ils enchainent sur une version de "America" qui se terminera en final apocalyptique en compagnie de Angie Stone et de Najee. Au milieu du morceau, Prince demande un arrêt et à Bobby de faire un "kickdrum", mais le Revolution-boy n'a pas entendu ou n'a pas suivi. Du coup, Prince lui demande de laisser sa place a Kirk Johnson !

La suite est Kiss, dans une version proche de celle jouée au Bataclan. Puis vient Gett Off curieusement joué en instrumental. Le final est un jam monstrueux ou Angie Stone, Najee, Maceo Parker, Q-Tip et Doug E Fresh participent, sur la base de Groove On (GCS 2000) et Push It Up.

Le set-list complet :

Durée totale sans les pauses :3h 20' (=200')

instr. sax intro (Najee)

Anna Stesia

The Greatest Romance Ever Sold / 4 The Tears In Your Eyes

Uptown

Let's Work

Delirious Rock And Roll Is Alive! (And It Lives In Minneapolis) [instr. outro]

Purple Rain

Prettyman (+Maceo Parker) / Intermission (The Hornheads) / Give It Up Or Turn It A Loose (instr.)

Breathe And Stop (+Q Tip) / Hola! Hola! Hola! (chant)

Vivrant Thing (+Q Tip) / Hola! Hola! Hola! (chant)

La Di Da Di (+Doug E Fresh)

Come On

The One (instr. interlude)

The Question Of U (instr.)

When You Were Mine

Days Of Wild

No More Rain (In This Cloud) [+Angie Stone]

Dr. Feelgood [+Angie Stone]

Nothing Compares 2 U [+Kip]

Take Me With U / Raspberry Beret

Country / Western song (instr.)

The James Bond Theme

(Eye Like) Funky Music / Funky 4 No Reason (chant)

The Jam / A Night In Tunisia [The Hornheads]

Everyday People

---[7' break]---

Man'O'War

Adore

America -Give It Up Or Turn It A Loose (instr.)

-Take The A Train

-Funky 4 No Reason (chant)

-It's Gonna Be A Beautiful Night (instr.)

Kiss

Gett Off (instr.) / Gett Off (Houstyle) (instr.)

Doing It To Death (instr.)

-Groove On (instr.)

Push It Up.


Le line-up :

Prince : piano, claviers, guitare, basse, batterie...

Kip : voix, claviers, samples...

Kirk A. Johnson : batterie (remplacé par Bobby Z. sur "America")

Morris Hayes : claviers (remplacé par Dr Fink sur "America")

Larry Graham : basse (remplacé par Brownmark sur "America")

Najee : instruments à vents, flute, saxophone

Maceo Parker : saxophone

The Hornheads : cuivres (4 personnes)

Analyse[]

Ce fut une première Celebration réussie, offrant la possibilité pour les fans d'explorer quasiment toutes les pièces de Paisley Park (y compris l'étage et le garage en sous-sol), voir de nombreux objets exposées (vêtements, costumes, chaussures, récompenses,...) et passer une semaine entière "dans le monde de Prince". Les principaux reproches ont été que Prince s'est très peu montré, et n'a pas rejoint ses invités sur scène à Paisley Park. Malgré son apparence de bouquet final, avec la présence de nombreux artistes et d'une petite réunion des Revolution, ainsi qu'un set-list comportant de nombreuses surprise, le concert du 13 juin n'était pas des plus satisfaisants dans sa globalité.

Advertisement