Wiki Calhounsquare
Advertisement

Rave Un2 The Year 2000 est un concert édité en vidéo (VHS et DVD) initialement le 5 juin 2000, puis de nombreuses fois réédité ensuite sous différents labels. La vidéo contient le concert qui a été diffusé le 31 décembre 1999 sur la chaîne de paiement à l'acte On Demand aux Etats-Unis. La vidéo est édité par Eagle Rock Entertainment.

Rave2000 cover

La pochette du DVD Rave Un2 The Year 2000

Contexte et production[]

La période de promotion liée à la sortie de l'album Rave Un2 The Joy Fantastic en novembre 1999 donne lieu à l'élaboration d'un évènement prévu pour le 31 décembre de la même année : la diffusion en "pay-per-view" d'un concert de Prince filmé à Paisley Park.

Le show a été filmé le 18 décembre lors d'une soirée spéciale pour laquelle les fans ont attendu longtemps à l'extérieur par un temps glacial, avec des températures largement inférieures à zéro. Le public a été autorisé à entrer vers 21 heures. Le show a effectivement débuté un peu après 23 heures.

Le tournage a débuté dans des conditions chaotiques : le sol de la scène de Paisley Park était glissant, et Prince a demandé à ce qu'un tapis soit installé. Il y eut un souci également avec les caméras, et après les 2 premiers titres le concert fut interrompu et il fut nécessaire de tout recommencer.

Le show a été très long et a comporté plusieurs pauses. Le show a duré jusqu'à 5 heures du matin. De nombreux invités étaient prévus pour participer au concert. George Clinton est apparu pour jouer un long medley de ses hits, durant lequel Prince est intervenu à la fin sur Flashlight en jouant de la basse. Seul ce passage est inclus dans la vidéo.

Rave2000 tix1

Ticket de concert pour la prestation de The Time la veille du tournage du show principal.

La prestation du groupe The Time a toutefois été enregistrée la veille lors d'un concert qu'ils ont donné à Paisley Park.

La promotion du concert faisait état de la toute dernière fois où serait joué le morceau 1999, ce qui fut le cas ensuite pendant un temps mais finalement le titre est revenu dans le répertoire de Prince quelques années après.

Analyse[]

La vidéo débute par une série d'interviews (environ 10 minutes) qui en fin de compte n'apportent pas grand chose. L'intérêt principal reste bien entendu le concert proprement dit. Il était initialement prévu de nombreux bonus, et d'ailleurs les crédits de la cassette vidéo annoncent ironiquement une durée de 157 minutes (et il y a beaucoup de bande vierge prévue à la fin) alors que la durée de la vidéo est en réalité de 132 minutes. On trouve tout de même quelques bonus, mais ce ne sont que des extraits... Il y a un jam avec George Clinton, plus ou moins basé sur Flashlight, des extraits de The Undertaker et en final un Release Urself avec le désormais inévitable Larry Graham. Le show débute par un tir groupé de hits : Let's Go Crazy, She's Always In My Hair, U Got The Look et Kiss avec intro à la basse. The Artist y est superbe dans sa combinaison bleue, et le tout est assez bien filmé.

Vient ensuite la prestation de Morris Day & The Time. Si Jungle Love passe encore bien, The Bird est un peu mollasson et se révèle le titre le plus faible de la vidéo. Vient alors la partie avec Lenny Kravitz, qui a choisi les deux singles extraits de son album 5 : American Woman et Fly Away. Les deux titres sont exécutés avec brio, et sont l'occasion d'un duel à la guitare entre Lenny et The Artist. Larry Graham produit également un petit solo de basse funky sur Fly Away.

Rave2000 purpleaxxe

Prince au PurpleAxxe

La suite est assez extraordinaire : Rosie Gaines fait son entrée sur un Gett Off arrangé à la façon du morceau Utopia de Larry Graham. Sa présence apporte beaucoup et le titre est vraiment excellent. Il est suivi de la version Houstyle sur laquelle Maceo Parker vient placer un solo de sax bienvenu. Le tout est suivi d'un jam ou l'Artiste joue tour à tour du PurpleAxxe (son clavier portable customisé) et des percussions.

Les délires funky continuent avec la mise en avant de Larry Graham pour son tube It's Alright. Viennent alors sur scène en invité les cuivres issus du groupe de Sly & The Family Stone, pour entamer le célébrissime Everyday People, et le non moins célèbre I Want To Take You Higher.

Les choses se calment avec Purple Rain, livré ici dans une version absolument superbe, bien que le solo de guitare soit peut-être un peu trop long. La suite est encore une fois surprenante avec le titre The Christ (anciennement The Cross) magnifiquement embelli par la présence de la chorale Excelsior. Ce seul passage vaut a lui seul l'achat de la vidéo.

Un long jam de blues vient alors, avec à nouveau la présence de Maceo Parker, et d'excellentes notes de blues de la part de Prince, qui est ensuite porté par la foule jusqu'au piano situé au centre de la salle. C'est le moment de Nothing Compares 2 U chanté en duo avec Rosie Gaines.

Un nouveau medley de hits est alors proposé, familier de ceux qui ont assisté aux concerts des années 1997 et 1998 : Take Me With U et Raspberry Beret sont proposés, puis deux extraits de l'album Rave Un2 The Joy Fantastic : le single The Greatest Romance Ever Sold (qui débute par des images du vidéo clip) et un Baby Knows rallongé par les solos de sax de Maceo Parker.

Le final est aussi innovant avec une longue intro techno de 1999 qui engage de façon surprenante sur un Baby I'm A Star furieux. Le morceau 1999 en lui-même vient sous forme de bouquet final, avec Rosie Gaines, Maceo Parker, George Clinton, les frères Blackshire, et des membres du public dansant sur scène.

En conclusion, ce concert est une véritable avancée si on le compare aux précédentes vidéos de concerts de Prince disponibles alors dans le commerce. Les images sont fantastiques, le son est excellent (bien que le mix 5.1 pour le home cinéma soit moyen, mieux vaut rester sur la stéréo basique), la prestation dans l'ensemble démontre que Prince est une fantastique bête de scène, et que sa musique va dans tous les registres : pop, soul, funk, r'n'b, rock'n'roll, et blues.

Malgré cela, ce concert présente des défauts notables. Tout d'abord, la vidéo reprend exactement le concert diffusé en "pay-per-view" le 31 décembre 1999, alors que la promesse initiale était que l'on devait avoir le concert intégral. Du coup, George Clinton est présent à peine trois minutes, et il n'y a rien concernant Jonny Lang, le fameux guitariste qui est monté sur scène tout a la fin du concert. Ensuite la production et le montage rendent une ambiance assez froide, le public est globalement statique et semble aseptisé. On est loin de retrouver les ambiances surchauffées des shows donnés en Europe ! Certaines interventions (la danseuse, les fans qui montent sur scène, ou les interviews du début) sont inutiles.

Malgré tout le bilan est positif et les vidéos officielles de Prince en concert sont si rares qu'on accueille ce DVD avec plaisir.

Advertisement