Wiki Calhounsquare
Advertisement

Sign '☮' The Times est le neuvième album de Prince. Il est paru sous la forme d'un double album vinyle, double-CD, ou double-K7 les 30 mars (USA) et 31 mars (Europe) 1987, chez Paisley Park Records / Warner Bros.

Une réédition Super Deluxe est parue en 2020 chez NPG Records / Warner Bros.

1987 sott front

Sign 'O' The Times

Genèse[]

En juillet 1986, soit à peine quatre mois après la sortie de l'album Parade, Prince a déjà enregistré avec The Revolution un nouveau double album complet, intitulé Dream Factory. Une configuration de ce nouvel album est assemblé fin juillet, au moment même où une tension dans le groupe fait que The Revolution est désormais en sursis. Les membres du groupe conviennent d'assurer le Parade Tour de l'été 1986 en Europe et au Japon, et le groupe sera définitivement séparé en octobre. L'album Dream Factory est abandonné en tant que tel.

A l'automne, Prince réalise un nouveau projet en solo : un album d'un alter-égo appelé Camille, dont la particularité est de présenter des chansons avec une voix accélérée ('pitchée'). L'album, constitué de 8 titres, est assemblé en novembre 1986. Un numéro de catalogue est attribué par Warner pour une possible édition en janvier 1987. Mais Prince préféra conserver cet album pour l'intégrer dans un projet plus ambitieux.

Disposant de beaucoup de matériel musical à la fin de l'année 1986, Prince constitue le contenu d'un triple album intitulé Crystal Ball, qui est présenté aux dirigeants de Warner fin novembre. Le triple album avait pour thème une dualité de personnages entre Camille et Prince. Il était vaguement envisagé à l'époque qu'un film pourrait mettre en scène ces deux personnages, et il apparaîtrait à la fin qu'ils ne forment qu'une seule et même personne.

La perspective d'un triple album a rencontré de fortes réticences de la part des dirigeants de Warner. Tout d'abord, en termes pratiques un triple-LP est complexe à produire. Alors que pour un double album il suffit de disposer d'une pochette ouvrante, un triple-LP nécessite un coffret pour contenir les trois disques. Cette présentation fait que la fabrication, le transport, et le stockage représentent un surcoût non négligeable qui ne peut être compensé par le prix de vente. A l'époque en 1987 la plupart des triple albums vendus dans le commerce sont des concerts ou des compilations. Pour la première fois, Prince souhaitait éditer un triple album constitué de matériel studio totalement inédit.

D'autre part, le projet était commercialement très risqué. Les albums Around The World In A Day et Parade, bien que certifiés Disque de Platine aux USA, n'ont obtenu que des scores très en deçà de Purple Rain. Il n'était donc pas certain qu'un triple album rencontre réellement le public, déjà saturé de plusieurs albums et de nombreux singles princiers, sans parler des artistes annexes. Le potentiel de ventes en Europe était également assez limité.

L'un des dirigeants de Warner, Mo Ostin, fut invité à Sunset Sound pour une séance d'écoute de l'album. A l'issue de la séance, il tenta de convaincre Prince de réduire son projet à un double-LP. Prince eut beaucoup de mal à accepter de découper ainsi son oeuvre maîtresse. Il finit par l'accepter fin décembre 1986. Il retiendra 15 titres du projet Crystal Ball pour figurer sur le nouveau double-LP intitulé Sign '☮' The Times. Le morceau U Got The Look est enregistré le 21 décembre pour être intégré en dernière minute au projet.

Enregistrement[]

Les morceaux qui composent le double album Sign '☮' The Times ont majoritairement été enregistrés entre mars et novembre 1986.

Les titres The Ballad Of Dorothy Parker, Starfish And Coffee, It, Slow Love, I Could Never Take The Place Of Your Man, Sign '☮' The Times, et The Cross figuraient déjà dans la dernière configuration connue de Dream Factory (juillet 86).

I Could Never Take The Place Of Your Man a toutefois été crée le 23 mai 1979 à Hollywood Sound Los Angeles, pendant les sessions qui ont consisté aux overdubs et au mixage de l'album Prince. Il est possible qu'elle ait été révisée en 1982. Prince a ensuite ré-enregistré le titre le 16 juin 1986 pour le faire figurer dans Dream Factory. La version présente alors est plus longue de quelques secondes que la version finale que l'on trouve sur Sign O The Times. La version de 1979 est parue sur Sign O The Times Deluxe, alors que celle de Dream Factory reste inédite.

Pour l'anecdote, The Ballad Of Dorothy Parker fut le premier morceau enregistré dans le nouveau home studio de Prince, situé dans sa maison de Chanhassen sur Galpin Boulevard. Ce studio est désormais assez grand pour permettre d'enregistrer avec un groupe au complet. En parallèle, Prince continuera de répéter et enregistrer au hangar de Washington Avenue, tandis que la construction des studios Paisley Park a débuté en janvier 1986.

L'album de Camille fournit trois titres à l'album final : Housequake, Strange Relationship et If I Was Your Girlfriend. La version de Strange Relationship est celle qui a été refaite en partie pour l'album de Camille. Ce titre était déjà présent sur Dream Factory, mais dans une version intermédiaire travaillée avec Wendy et Lisa. Une première démo (au piano) avait été enregistrée en 1982. On en trouve une trace sur l'édition Piano & A Microphone 1983, parue en 2018.

Adore, Play In The Sunshine et It's Gonna Be A Beautiful Night ont été enregistrés en novembre 1986, pour figurer sur le triple album Crystal Ball. En ce qui concerne It's Gonna Be A Beautiful Night, il s'agit d'un enregistrement live effectué à Paris au Zénith, pendant le Parade Tour. Le morceau, qui était à la base un instrumental, a ensuite été édité sensiblement et les voix ont été ajoutées.

Éditions[]

1987 cover sticker

La pochette de l'album avec le sticker en forme de coeur d'origine.

L'album est paru sous la forme d'un double album en vinyle, cassette audio, et CD. Une édition Deluxe est éditée en 2020.

  • Side 1:
  1. Sign '☮' The Times (5:02)
  2. Play In The Sunshine (5:05)
  3. Housequake (4:38)
  4. The Ballad Of Dorothy Parker (4:04)
  • Side 2:
  1. It (5:10)
  2. Starfish And Coffee (2:51)
  3. Slow Love (4:18)
  4. Hot Thing (5:39)
  5. Forever In My Life (3:38)
  • Side 3:
  1. U Got The Look (3:58)
  2. If I Was Your Girlfriend (4:54)
  3. Strange Relationship (4:04)
  4. I Could Never Take The Place Of Your Man (6:31)
  • Side 4:
  1. The Cross (4:46)
  2. It's Gonna Be A Beautiful Night (8:59)
  3. Adore (6:29)

Analyse[]

On cite souvent Purple Rain comme étant l'album de référence pour Prince, et s'il est vrai que cet album reste comme son plus important succès commercial, c'est plutôt Sign O The Times qui est considéré comme l'apogée de son oeuvre artistique. D'autre part, Purple Rain est un album qui a essentiellement touché l'Amérique, tandis que Sign O The Times a une vocation plutôt mondiale, surtout depuis que Parade a bénéficié d'un bien meilleur accueil en Europe et au Japon que dans son pays d'origine.

A l'époque de sa sortie, Sign O The Times apparaît comme une synthèse des différents styles musicaux et stylistiques que Prince avait exploré sur les disques précédents, tout en ayant une sonorité et un environnement qui lui sont propres. C'est aussi un album qui doit marquer le début d'une ère nouvelle, celle où Prince n'apparaît plus avec The Revolution bien qu'il semble évident que l'influence du groupe est encore fortement représentée dans ce disque. Ceci bien que la quasi totalité des titres sont des oeuvres de Prince en solo.

1987 inersleeve

L'autre ambition de Prince avec cet album est de mettre tout le monde au tapis. Voulu au départ comme un triple album avec des titres musicalement très recherchés et un foisonnement d'idées nouvelles, le disque ne ressemble à rien de ce qui existe au même moment dans la production musicale. Prince avait manifestement l'envie de créer une oeuvre ultime, qui aurait laissé tout le monde bouche bée.

Bien que réduit à un double album, épuré de titres trop ambitieux comme Crystal Ball, Rockhard In A Funky Place ou Shockadelica, le disque reste suffisamment consistant pour remplir efficacement ce rôle.

Le premier titre, qui donne également son nom à l'album, est un superbe blues / électro / funk qui aborde des sujets de société tels que le SIDA, la drogue, et l'explosion de la navette Challenger en plein direct pendant son décollage, ce qui avait choqué l'Amérique l'année précédente. Au delà de l'aspect dramatique, le titre est musicalement en avance sur son temps et préfigure, par l'usage que Prince fait de la Linn Drum, la musique électronique et techno qui surgira quelques années plus tard.

Comme pour conjurer cet état sinistre de la société, le second titre est Play In The Sunshine, un morceau pop-rock FM lumineux et sautillant, encourageant la fête et la quête du bonheur. Vient alors Housequake que l'on peut qualifier comme un hommage à la musique de James Brown, et également une ode à la fête.

The Ballad Of Dorothy Parker fut également un morceau remarqué, tant par sa conception que pour sa pertinence, bien que Prince ait avoué ne jamais avoir entendu parler de l'auteure Dorothy Parker auparavant (le nom lui a probablement été inspiré car il en avait entendu parler et il était présent dans son esprit). Le morceau a un son étouffé involontairement : la console d'enregistrement toute neuve n'était pas terminée d'être installée alors que Prince enregistrait déjà. Une alimentation électrique était manquante ce qui a résulté en un son comprimé. Susan Rogers n'a pas osé interrompre Prince pendant l'enregistrement, mais ce dernier a validé la chanson telle quelle.

La seconde face du disque s'ouvre avec It, un titre épuré à tendance humoristique et graveleuse, paraissant simple au premier abord et qui évolue vers quelque chose de plus profond. Vient ensuite Starfish And Coffee, souvent décrit comme un hommage aux Beatles. Là dessus, Slow Love vient apporter une touche de tendresse façon Soul Music, que l'on peut rapprocher de Curtis Mayfield. Hot Thing est l'exemple même du groove lubrique, dans la lignée de titres comme Head ou Erotic City, version Linn Drum ponctuée par les solos de sax de Eric Leeds.

Le premier disque se termine avec Forever In My Life, bel hommage non avoué à Susannah Melvoin avec qui la relation a finalement périclité, ce qui a contribué à la séparation de The Revolution. Musicalement c'est une balade sur le fond d'un rythme robotique à la Linn Drum, illuminé par une idée de génie fortuite : les choeurs sont disposés une mesure avant la phrase qu'ils doivent normalement compléter. Une erreur qui se retrouvera être une belle trouvaille.

On passe au second disque, qui s'ouvre par U Got The Look, ultime titre enregistré pour l'album et attribué à Camille bien que le processus d'enregistrement ne fut pas du tout le même que les autres morceaux issus du projet : la chanson a été enregistrée sur un tempo plus lent, puis la bande fut accélérée. Musicalement c'est un titre pop en duo avec la chanteuse écossaise Sheena Easton, avec qui Prince a déjà travaillé dans le passé.

If I Was Your Girlfriend et Strange Relationship s'enchainent alors, proposant deux titres de l'alter-ego Camille à la voix pitchée. Les deux titres traitent des relations homme-femme et abordent une certaine dépendance amoureuse. Musicalement, ils offrent des particularités intéressantes comme l'utilisation du Sitar, ou un dépouillement qui nous ramène aux meilleures oeuvres de Prince. La troisième face se termine par I Could Never Take The Place Of Your Man, efficace morceau pop/rock doté d'un long solo de guitare final.

La dernière face du disque comporte trois titres : The Cross, sorte de rock total liturgique, inspiré et émouvant, suivi du long jam funk It's Gonna Be A Beautiful Night, comme un rappel de fin de concert justement enregistré au Zénith de Paris l'année précédente, avec participation des "6000 merveilleux parisiens" comme inscrit dans les notes de pochette. Le morceau final est Adore, ballade Soul teintée à l'orgue et aux vocaux sublimes, comme pour quitter l'oeuvre en douceur.

Globalement, l'album propose un sans faute, et Sign O The Times est souvent considéré, à juste titre, comme l'un des plus importants albums de l'histoire du disque, et notamment des années 1980.

Sur le plan stylistique l'album est accompagné de photographies et d'une inconographie qui rendent Prince plus mystérieux et androgyne que jamais, et d'un look coloré et psychédélique qui rendent toute cette période très attrayante.

Singles[]

1987 sott12

Quatre singles seront extraits de l'album : Sign O The Times, If I Was Your Girlfriend, U Got The Look, et I Could Never Take The Place Of Your Man. Un cinquième single, The Ballad Of Dorothy Parker, a été envisagé, puis a été annulé. La plupart des singles sont sortis de façon similaires dans les différents pays. Le premier single, Sign O The Times, est paru en avance de l'album et sa pochette a fait l'effet d'une bombe avec la danseuse Cat figurant sur la pochette.

Les singles et maxis contiennent deux faces B inédites : La, La, La, He, He, Hee qui est un morceau funk complètement délirant où Prince raconte l'histoire d'un chien amoureux d'une chatte. Schokadelica est un titre qui faisait partie de l'album de Camille. Ce titre a été écrit en référence à Jesse Johnson, dont le second album portait ce même titre, mais sans qu'il y ait une chanson dans l'album. Prince a donc enregistré le titre très vite et l'a fait passer en radio pour se damer le pion à Jesse Johnson.

  • 7" singles
    • Sign 'O' The Times / La, La, La, He, He, Hee
    • U Got The Look / Housequake
    • If I Was Your Girlfriend / Schockadelica
    • I Could Never Take The Place Of Your Man / Hot Thing
  • 12 singles
    • Sign 'O' The Times / La, La, La, He, He, Hee (highly explosive 10:32)
    • U Got The Look (long look 6:45) / Housequake (MoQuake 7:15)
    • If I Was Your Girlfriend / Schockadelica (extended 6:12)
    • I Could Never Take The Place Of Your Man / Hot Thing (edit 3:40) (ext remix 8:32) (dub 6:53)

Critiques[]

Le double album de Prince a reçu des critiques presque totalement unanimes, et il est souvent considéré comme son meilleur album. Il est régulièrement cité dans les listes des 100 meilleurs albums de tous les temps.

Performances commerciales[]

S'il y a un domaine où Sign '☮' The Times a profondément déçu, c'est sur celui des résultats de ventes. Malgré les très bonnes critiques, et d'assez bonnes performances des singles dans les charts (sans toutefois obtenir de n°1, seul U Got The Look parviendra à la 2ème place aux Etats Unis) les ventes seront modestes, ne dépassant pas les 1,6 million d'exemplaires soit le même score que Parade. Le même résultat étant obtenu en Europe et reste du monde. Ainsi, avec à peine un peu plus de 3 millions de ventes mondiales, Prince reste loin derrière Madonna par exemple (son album True Blue paru en 1986 s'est écoulé à 7 millions d'exemplaires aux USA).

Héritage[]

Généralement considéré comme le meilleur album de Prince, Sign '☮' The Times a bénéficié d'une tournée spécifique (Sign '☮' The Times Tour) et tous ses morceaux ont été joués en concert dans les années successives.

Advertisement